Judy Garland sur TSF Jazz

0
200

Fin ama­teur de comédie musi­cale Thier­ry Lebon choisit de ren­dre un vibrant hom­mage à Judy Gar­land afin de célébr­er digne­ment l’an­niver­saire de sa dis­pari­tion sur­v­enue le 22 juin 1969, 50 ans déjà.

Jeu­di 20 juin à 20h cette émis­sion d’une heure accueille les témoignages de nom­breuses per­son­nal­ités, de Juli­ette Binoche à Jean-Jacques Debout en pas­sant par la pas­sion­nante Anne-Sophie Bon­nal, assis­tante pour l’Eu­rope de Liza Min­nel­li, fille de Judy Gar­land, ou encore Bertrand Tessier, auteur de : Judy Gar­land, splen­deur et chute d’une légende (Éditions l’Archipel) et Fan­ny Beuré, auteur d’un ouvrage de référence : That’s enter­tain­ment.

Les chanteuses de jazz ne sont pas en reste avec les témoignages émou­vants de Sara Lazarus. Force est de con­stater que l’im­pact de cette immense vedette tra­verse avec grâce les épo­ques. Analy­ses et impres­sions com­posent cette jolie émis­sion qui retrace toute la car­rière de la star, de ses débuts avec ses soeurs jusqu’à sa fin trag­ique, en pas­sant par tous les hauts insen­sés d’une car­rière qui res­ta destruc­trice. Et le superbe film de Cukor, A star is born, voulu par Gar­land, est large­ment évo­qué. L’é­mo­tion affleure à plusieurs repris­es, notam­ment lorsque Leslie Caron avoue qu’elle fut la star la plus accueil­lante lorsque, jeune ingénue, elle débar­qua à la MGM.

Sa voix si par­ti­c­ulière, son émo­tion à fleur de peau, son trac dif­fi­cile à dompter, sa prestance qui don­nait le sen­ti­ment que, même dans une salle de con­cert immense, elle chan­tait pour cha­cun des spec­ta­teurs ne sont pas prêts de s’étein­dre. Et cette émis­sion haute­ment recom­mand­able par­ticipe à entretenir la légende.