L’enfant qui criait au loup, une nouvelle comédie musicale par les élèves du Cours Florent

0
433

Ecrit par Pierre Huntzinger et Mae­va Math­on
Mise en scène : Pierre Huntzinger et Rémi Palazy
Créa­tion musi­cale : Nico­las Kaplyn, Pierre Huntzinger, Mae­va Math­on, Rémi Palazy, Ambroise Divaret, Jacques Preiss.
Choré­gra­phies : Can­nelle Petit, Léa Lopez, Alexan­drine Rasti­er, Har­ry Hamaoui.
Comé­di­ens : Anis­sa Brah­mi, Eleonore Buc­cudu, Mathilde de Carné, Ambroise Divaret, Manon Gonin, Har­ry Hamaoui, Pierre Huntzinger, Léa Lopez, Mae­va Math­on, Dong Michaxu, Nico­las Kaplyn, Rémi Palazy, Pierre Péchard, Can­nelle Petit, Jacques Preiss, Alexan­drine Rasti­er, Marine Rou­vrais, Julia Scoatar­iu.

Résumé : L’en­fant qui cri­ait au loup, racon­te l’his­toire de jeunes élèves d’un pen­sion­nat rigoureux se retrou­vant face aux ques­tions et aux doutes que le désir a fait naitre dans leurs esprits, leurs corps et leurs coeurs. Leur pro­fesseur de philoso­phie, Frantz Michal­sky, s’est don­né pour mis­sion de les guider à tra­vers ce par­cours sin­ueux. Des chemins bal­isés se croisent, d’autres s’é­gar­ent, pen­dant que cer­tains tra­versent le bois som­bre pour faire face à l’in­con­nu.

Nous vous en par­lions plus tôt cette année, le Cours Flo­rent Comédie Musi­cale a ouvert une classe libre en parte­nar­i­at avec le théâtre Mogador d’une durée de huit mois où les étu­di­ants sont for­més aux dif­férentes dis­ci­plines du théâtre musi­cal. On retrou­ve aus­si dans le cur­sus les tra­di­tion­nelles cartes blanch­es du Cours Flo­rent don­nant la pos­si­bil­ité aux élèves d’ex­primer leur créa­tiv­ité, indi­vidu­elle­ment ou en groupe. « Le défi d’une créa­tion col­lec­tive à dix-huit s’est pointé et nous a tous séduits dans une forme d’év­i­dence » écrivent les étu­di­ants dans leur note d’in­ten­tion. C’est ain­si que la total­ité de la pro­mo­tion s’est lancée en novem­bre dernier dans la créa­tion d’une nou­velle comédie musi­cale, inspiré du con­te d’E­sope, et entière­ment élaborée en trois semaines : écri­t­ure, com­po­si­tion, choré­gra­phie et mise en scène.

À la base de cette idée, Pierre Huntzinger (Wel­come To Wood­stock) : « Deux jours après l’annonce, j’ai présen­té un scé­nario au groupe et tout le monde a embar­qué dans l’aventure. Que ce soit à la musique, en choré­gra­phie ou au livret, cha­cun appor­tait sa matière et nous la façon­nions ensem­ble ». On le retrou­ve asso­cié à Mae­va Math­on (Grease, Un vio­lon sur le toit…) au livret et à Rémi Palazy (La Boule Rouge) à la mise en scène. « Nous savions que nous allions par­ler de désir, de jeunesse, de philoso­phie mais les choses se sont faites ain­si, dans un mou­ve­ment, sans qu’on ait vrai­ment le temps de pren­dre du recul. »

C’est dans cette même idée de col­lab­o­ra­tion que l’équipe prévoit d’a­jouter un troisième acte et on espère revoir cette créa­tion sur les planch­es parisi­ennes dans un futur proche. Les quelques représen­ta­tions sont mal­heureuse­ment com­plètes mais il existe une liste d’at­tente, n’hésitez pas à vous ren­seign­er sur l’événe­ment Face­book.