Barber Shop Quartet, dans Chapitre IV

0
130

Par la Com­pag­nie Bar­ber Shop Quar­tet

Avec : Bruno BUIJTENHUIJS (Ténor), Marie-Cécile ROBIN-HÉRAUD (Sopra­no), France TURJMAN (Alto), Xavier VILSEK (Basse)

Résumé : Très appliqué, le quar­tet a cap­pel­la si bien accordé attaque son fameux pro­gramme… Mais nos qua­tre acro­bates de la voix tombent bien­tôt dans la dis­corde et le cap du sage réc­i­tal sem­ble bien dif­fi­cile à tenir. C’est alors que la sopra­no revêche et ses trois acolytes jugés bien friv­o­les (l’alto con­stam­ment émer­veil­lée, le ténor pon­tif­i­ant un poil ami­don­né et le basse clown-doux rêveur) par­tent pro­gres­sive­ment à la dérive et bas­cu­lent tour à tour dans le show.

Le réc­i­tal tourne rapi­de­ment au délire et s’enchainent alors chan­sons français­es essen­tielle­ment orig­i­nales, réin­ter­pré­ta­tions absur­des, détourne­ments irrévéren­cieux, par­o­dies loufo­ques, réadap­ta­tions de styles musi­caux var­iés, etc. Un véri­ta­ble feu d’artifice vocal ponc­tué de saynètes, de mimes, de bruitages dro­la­tiques façon car­toon…

Notre avis : Le Bar­ber Shop Quar­tet présente son nou­veau spec­ta­cle d’humour musi­cal, CHAPITRE IV. Spé­cial­iste de la Bar­ber Shop Musique (qui naquit au début du XXe siè­cle aux États-Unis), ce quatuor con­stitue le melt­ing-pot par­fait pour faire naitre un spec­ta­cle à la fois déli­rant et diver­tis­sant.

Si le for­mat du quatuor humoris­tique peut sem­bler au pre­mier abord sim­ple et déjà vu, ces 4 artistes ne man­queront pas de sur­pren­dre le pub­lic du début à la fin. Impos­si­ble de s’ennuyer, tant le texte est croustil­lant, les har­monies maitrisées avec pré­ci­sion, la ryth­mique astu­cieuse et l’humour raf­finé.

Chaque per­son­nage apporte son énergie pro­pre et com­mu­nica­tive, entre l’alto allumée, le basse qui maitrise l’art du bruitage à la per­fec­tion, le ténor décalé, et la soprane revêche qui fera sans nul doute l’unanimité auprès du pub­lic. Ils pro­posent un enchaine­ment de chan­sons français­es orig­i­nales, revis­i­tent les airs d’opéra avec un humour déca­pant, et abor­dent avec finesse et sec­ond degré des thé­ma­tiques comme la reli­gion et la poli­tique. C’est avec beau­coup d’humilité et de mal­ice que ces 4 inter­prètes font pass­er au pub­lic une soirée à la fois légère et amu­sante. Le temps passe en un éclair, et les spec­ta­teurs en rede­man­dent !