Cabaret Broadway (Critique)

0
120

Suite au suc­cès de la troisième édi­tion, présen­tée à guichet fer­mé dans le cadre du Fes­ti­val Juste pour rire à l’été 2016, le Cabaret Broad­way est de retour avec un spé­cial St-Valentin.

Ce spec­ta­cle, inspiré des « Broad­way Ses­sions » de New York, rassem­blera sur scène plus de 45 artistes dont Serge Posti­go, Bryan Audet, Véronique Claveau, Philippe Touzel, Julie Ringuette, Sarah Dage­nais Hakim, Joëlle Lanc­tôt et Renaud Par­adis. Les prof­its de ce spec­ta­cle-béné­fice seront remis à l’organisation à but non-lucratif Les Pro­duc­tions du Qua­trième Mur et servi­ront à ren­dre plus acces­si­ble la for­ma­tion con­tin­ue offerte à la relève artis­tique.

Notre avis :
Le 15 févri­er dernier, nous avons eu le bon­heur d’as­sis­ter au qua­trième et dernier Cabaret Broad­way au Café Cam­pus. Les ini­ti­a­teurs du pro­jet, Jérôme Trem­blay et Marie-Ève San­façon de l’or­gan­isme à but non-lucratif Qua­trième Mur, nous ont fait vibr­er au son des chan­sons tirées de nom­breuses comédies musi­cales et ce, depuis main­tenant presque un an. Pour cette dernière édi­tion, le sujet était, bien sûr, la Saint-Valentin avec des chan­sons qui nous par­laient d’amour sous toutes ses formes pos­si­bles.

Ce cabaret nous a offert une panoplie d’artistes de grands tal­ents dont Serge Posti­go, Véronique Claveau et Marie-Pierre de Bri­enne, pour n’en nom­mer que quelques-uns. Ce genre de spec­ta­cle nous donne la pos­si­bil­ité de voir sur scène des artistes accom­plis mais aus­si des artistes de la relève et nous pou­vons vous con­firmer que le Québec n’a rien à crain­dre de ce côté-là ; nos années futures en comédie musi­cale sont assurées.

Accom­pa­g­né par le majestueux John Gilbert au piano, nous avons eu droit à des chan­sons d’amour dif­férentes les unes des autres telles que « We Will Rock You » qui a ouvert le bal ain­si que « Seri­ous » (Legal­ly Blonde), « Zing! Went The Strings Of My Heart » inter­prétées par le cou­ple Chris Bar­il­laro (Belles-Soeurs) et Jonathan Pat­ter­son (The Pro­duc­ers). D’autres cou­ples, dans la vie et sur scène, se sont suc­cédé au long de la soirée. Ont suivi des suc­cès de Rent (I’ll Cov­er You), Cir­cles (Pinch Me), Hamil­ton (Burn), Com­pa­ny (Being Alive), The Addams Fam­i­ly (Cra­zier Than You) et même « L’amour est un cadeau » tiré de la Reine des Neiges ! La splen­dide Katee Julien (Mary Pop­pins, Sweeney Todd) à l’an­i­ma­tion, nous a offert une inter­pré­ta­tion à couper le souf­fle de « As If We Nev­er Said Good Good­bye » tirée de la comédie musi­cale Sun­set Boule­vard.

Nos coups de coeur de la soirée sont Les Koristes qui nous ont offert un med­ley de quelques-unes des plus belles chan­sons de comédies musi­cales des dernières années. Le pub­lic était sus­pendu à leurs lèvres et en rede­mandait, entre autres, la chan­son « The Chick­en Song » — certes, ce n’est pas une chan­son tirée d’une comédie musi­cale, mais cela pour­rait très bien être le début d’une créa­tion .. qui sait ? Un des moments comiques de la soirée fut la chan­son « Be My Friend » ( Edges), nom­mée en français » Sois mon ami Face­book ».  » Un duo de Bro » — « The Bro Duet » ( Alexan­der Sage) fut un autre temps fort. Le pub­lic est tombé sous le charme de cette chan­son et de ses inter­prètes ; Kevin Houle et Fred-Éric Sal­vail.

Nous gar­dons espoir de revoir ce genre de spec­ta­cles très bien­tôt sur une scène mon­tréalaise. En effet, Jérôme Trem­blay nous a men­tion­né à la fin du spec­ta­cle que Qua­trième Mur tra­vaille sur un nou­veau con­cept.. On se dit à la prochaine ?