Calamity / Billy

0
53

© ate­lier Malte Mar­tinthéâtre musi­cal en français et en anglais sur­titré
com­posé de
1 ère par­tie : Calami­ty Jane, let­tres à sa fille,
musique Ben Johnston(Ed. Smith Pub­li­ca­tions) texte attribué à Jean McCormick
2 ème par­tie : Bil­ly the Kid, œuvres com­plètes (créa­tion)
tra­duc­tion française de Michel Led­er­er, paru aux Édi­tions de l’Olivier et Points

musique Gavin Bryars (Ed. Schott)
texte Michael Ondaat­je
(Com­mande musi­cale du Théâtre de la Croix-Rousse et du Théâtre de La Renais­sance Lyon-Métro­pole)
direc­tion musi­cale : Gérard Lecointe
mise en scène : Jean Lacorner­ie
scéno­gra­phie : Marc Lainé et Stephan Zim­mer­li
choré­gra­phie : Raphaël Cot­tin
créa­tion lumière : David Debri­nay
images : Stephan Zim­mer­li

cos­tumes : Mar­i­on Benages
masque : Anne Ler­ay
chanteurs ! Claron McFad­den et Bertrand Belin
avec Les Per­cus­sions Claviers de Lyon :

Egale­ment en tournée :
Cham­béry — Espace Mal­raux (Théâtre Dullin) : 13 et 14 mars 2018
Belfort, Le Gran­it : 16 mars 2018
Bourges, MCB° (Audi­to­ri­um): 20 et 21 mars 2018
Échi­rolles, La Rampe : 23 mars 2018
Andrézieux – Bouthéon, Théâtre du Parc : 24 mars 2018
Meyrin (Genève), Forum Meyrin : 27 mars 2018
Saint Quentin en Yve­lines, Théâtre : 30 mars 2018
Bruges, Con­cert­ge­bouw : 28 avril 2018
Rot­ter­dam, Oper­ada­gen : 25 mai 2018
Budapest, Armel Opera Fes­ti­val : 5 juil­let 2018

Calamity/Billy est une créa­tion de théâtre musi­cal conçue autour de deux fig­ures fon­da­tri­ces du mythe améri­cain — une mère et un gosse : Calami­ty Jane et Bil­ly the Kid. Deux méchants qui nous sont chers, des­per­a­dos telle­ment humains.

D’elle on con­naît les let­tres à sa fille, mal­adroites, aimantes… Et apoc­ryphes. De l’enfant ter­ri­ble il reste des doc­u­ments, des rap­ports de polices, des témoignages dont Michael Ondaat­je a tiré une œuvre poé­tique. C’est pour eux, et autour de ces écrits, pour con­ter leurs des­tins trag­iques que se réu­nis­sent quelques grandes fig­ures de la musique d’aujourd’hui.
Bertrand Belin prêtera sa voix de blues­man à Bil­ly une toute nou­velle com­po­si­tion de Gavin Bryars. La sopra­no Claron McFad­den sera Calami­ty Jane sur la musique com­posée en 1989 par Ben John­ston. Un dip­tyque inscrit dans le paysage sonore des Per­cus­sions Claviers de Lyon.

Notre avis :

Calami­ty Jane / Bil­ly the Kid, deux per­son­nages emblé­ma­tiques de l’his­toire de l’ouest améri­cain. Bien qu’é­tant nés tous les deux au cours de la même décen­nie (les années 1850), ils ne se sont jamais ren­con­trés. Jean Lacorner­ie (à la mise scène) et Gérard Lecointe (à la direc­tion musi­cale) per­me­t­tent avec le spec­ta­cle Calami­ty / Bil­ly de redé­cou­vrir cha­cun de ces per­son­nages sous des angles mécon­nus. Les textes sont issus de doc­u­ments sup­posés retrac­er des cor­re­spon­dances ou les mémoires de ces fig­ures mythiques.

La pre­mière par­tie de l’œuvre s’ap­puie sur Calami­ty Jane, Let­tres à sa Fille. Le texte attribué à Jean Mc Cormick présente sous un jour intime Calami­ty Jane, qui sym­bol­ise habituelle­ment une femme forte s’im­posant en plein Far West. Jane s’adresse à sa fille en retraçant quelques grandes étapes mar­quantes de sa vie. Claron McFad­den qui incar­ne Calami­ty Jane. Sa voix superbe de sopra­no est un atout remar­quable pour représen­ter avec sen­si­bil­ité le per­son­nage. Un orchestre réduit l’ac­com­pa­gne au son du piano, du vio­lon et de la bat­terie. La chanteuse et les musi­ciens met­tent en valeur la belle par­ti­tion écrite par Ben John­ston.

La deux­ième par­tie du spec­ta­cle repose sur Bil­ly the Kid, Œuvres Com­plètes, écrit par Michael Ondaat­je (l’au­teur du Patient Anglais). Jean Lacorner­ie et Gérard Lecointe ont con­fié la mise en musique de ce volet à Gavin Bryars. Bertrand Belin a la charge de faire renaître le Kid sur scène. Sa voix grave se prête bien à un reg­istre de blues­man. Sa voix con­traste har­monieuse­ment avec celle de Claron McFad­den qui joue le rôle de plusieurs femmes ren­con­trées par Bil­ly. Le mariage a pri­ori sur­prenant de ces deux voix se révèle être un choix réus­si. Les Per­cus­sions Claviers de Lyon assurent avec leur tal­ent habituel l’ac­com­pa­g­ne­ment de ce duo orig­i­nal.

Des fusil­lades et autres bagar­res sont inévitable­ment évo­qués mais le dip­tyque per­met surtout de faire sor­tir ces deux per­son­nages des stéréo­types par­fois véhiculés par des films ou encore par des ban­des dess­inées. La mise en scène et la scéno­gra­phie per­me­t­tent d’évo­quer sub­tile­ment l’u­nivers de l’ouest améri­cain sans tomber dans l’ex­cès ou la facil­ité. Un pan­neau est util­isé pour faire appa­raître les titres des par­ties, quelques vidéos, les sur­titrages. Nulle­ment réservé aux fans de west­erns, Calami­ty / Bil­ly est une oeu­vre ambitieuse qui part bien armée à la con­quête non pas de l’ouest mais de plusieurs scènes en Province et en Europe (Bruges, Rot­ter­dam, Budapest…).