Chasing Rainbows — Songs of Julie Andrews

1
1297

Représentation unique à l'Opéra Comique. Lundi 21 mai 2024
Découvrez la page du spectacle.

Lea Desan­dre, Thomas Dun­ford et l’Ensem­ble Jupiter nous invi­tent le temps d’une soirée à explor­er le réper­toire de Julie Andrews, fig­ure emblé­ma­tique de rêves, de douceur et de poésie.

Notre avis : Lea Desan­dre, mez­zo-sopra­no, déjà accom­pa­g­née par le musi­cien Thomas Dun­ford, nous avait pro­posé en octo­bre dernier une inso­lite balade musi­cale aux Bouffes du Nord. Le pro­gramme sur le thème de l’amour inti­t­ulé Idylle nous fai­sait voy­ager de Char­p­en­tier à Debussy, en pas­sant par Offen­bach et Satie, et com­por­tait déjà des invi­ta­tions à des univers bien dif­férents de celui de nos protagonistes.
En effet, des chan­sons de Françoise Hardy et de Bar­bara s’é­taient auda­cieuse­ment glis­sées pour illus­tr­er les dif­férentes facettes de l’amour que nos deux artistes parta­gent au quotidien.

La comédie musi­cale, aujour­d’hui mise à l’hon­neur, n’est autre qu’un hom­mage à l’une des grandes fig­ures emblé­ma­tiques du genre : Julie Andrews.
Lea Desan­dre aime sur­pren­dre : sa voix sem­ble s’adapter de façon décon­cer­tante à ce qu’elle a décidé de chanter. En un mot, elle nous sidère par ce réper­toire du musi­cal, qu’elle sem­ble telle­ment appréci­er, bien loin de celui de Rameau ou de Gluck !

Elle nous révèle égale­ment des tal­ents inavoués de danseuse : sou­p­lesse, grâce et tap dance, ain­si qu’une énergie incroy­able, sont déployés durant le par­cours – illus­tré d’une ving­taine de chan­sons phares de films ou de spec­ta­cles de Julie Andrews. De ses débuts remar­qués en 1954 dans le musi­cal de Sandy Wil­son The Boy Friend jusqu’au bril­lant Victor/Victoria de Hen­ri Manci­ni en 1982, nous enten­drons les airs les plus fameux tirés de Mary Pop­pins, My Fair Lady ou bien encore La Mélodie du bonheur
.
Elle réus­sit avec habileté à faire enton­ner à la salle « Do, ré, mi… », épaulée par des spec­ta­teurs ravis et com­plices qui ne se font pas prier pour l’accompagner. Habil­lée des créa­tions orig­i­nales de Hubert Bar­rère (créa­teur de mode en vogue), elle évolue avec élé­gance, accom­pa­g­née par l’Ensem­ble Jupiter, qui réu­nit pour la cir­con­stance une équipe inédite de musi­ciens, sous l’œil aigu­isé de Thomas Dun­ford. La réus­site de cet enchant­i­ng evening tient égale­ment à la judi­cieuse mise en espace de Sophie Dane­man, ain­si qu’aux belles lumières conçues par Bertrand Coud­erc. Nous croyons savoir qu’une cap­ta­tion visuelle pro­longera le plaisir de cette bien agréable sur­prise con­coc­tée par ces artistes d’exception !

-Publicité-

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici