Chicago se présente à la presse

0
194

Alors que la pre­mière aura lieu le 26 sep­tem­bre prochain, Chica­go — Le Musi­cal s’est dévoilé hier lors de la présen­ta­tion presse, offrant ain­si un avant-goût de ce qu’il sera bien­tôt pos­si­ble de voir sur la scène du Théâtre Mogador. Lau­rent Ben­ta­ta, directeur général de Stage Enter­tain­ment France, a tenu à rap­pel­er que Chica­go était une créa­tion de John Kan­der et Fred Ebb, les créa­teurs de Cabaret qui était le pre­mier musi­cal pro­duit par Stage en France en 2006. L’in­trigue, entre meurtre, cor­rup­tion, adultère et autres provo­ca­tions trans­portera le spec­ta­teur dans le Chica­go des années 20, avec un décor et des tenues min­i­mal­istes, portés par des choré­gra­phies dans le style de Bob Fos­se.

La presse a tout d’abord pu assis­ter à la représen­ta­tion de trois morceaux, chan­tés par les trois rôles prin­ci­paux. Jean-Luc Guizonne a ain­si chan­té « Mon Truc à Moi C’est l’Amour » (« All I Care About » en ver­sion orig­i­nale) en tant que Bil­ly Fly­nn, Carien Keiz­er qui incar­n­era Rox­ie Hart a chan­té sa chan­son éponyme et Sofia Essaï­di a présen­té « Il faut qu’ça jazz » dans le rôle de Vel­ma Kel­ly. L’adap­ta­tion française revient à Nico­las Engel, tâche qu’il avait déjà réal­isée pour Grease et Le Fan­tôme de l’Opéra.

Patrick Niedo a pro­posé une con­férence sur l’his­toire, pleine d’anec­dotes, du musi­cal Chica­go, entre ses orig­ines provenant de faits divers en 1924 avec les procès de Beu­lah Annan et Bel­va Gaert­ner, la créa­tion à Broad­way en 1975 avec Chi­ta Rivera et Gwen Ver­don et sa reprise en 1996 tou­jours à l’af­fiche aujour­d’hui. La choré­graphe Ann Reink­ing s’est ensuite adon­née au jeu des ques­tions-répons­es avec le pro­duc­teur exé­cu­tif de Stage Enter­tain­ment France, Eric Lous­tau-Car­rère. Elle était l’une des stars de la reprise de Chica­go en 1996 dans le rôle de Rox­ie Hart et a choré­graphié cette ver­sion dans le style de Bob Fos­se, mélangeant vaude­ville, bur­lesque et cla­que­ttes avec des influ­ences de Jack Cole et de Bal­an­chine. Ann Reink­ing a insisté sur le fait que le spec­ta­cle avait une saveur par­ti­c­ulière en français : « Le spec­ta­cle est très français car très chic et sophis­tiqué, deux choses inhérentes dans la cul­ture française. […] Les Français ont un tem­po dans leur langue qui fonc­tionne par­faite­ment avec le spec­ta­cle ».

Enfin, c’est avec l’orchestre du spec­ta­cle que la présen­ta­tion presse s’est achevée. Dirigé par Dominique Trot­tein, l’orchestre a inter­prété l’ou­ver­ture de Chica­go sous la direc­tion musi­cale de Rob Bow­man ayant égale­ment offi­cié dans ce rôle lors de la tournée améri­caine du musi­cal. Leur rôle sera de don­ner le son chaud du Chica­go des années 20, avec le bouil­lon­nement qui lui cor­re­spond.

Retrou­vez ci-dessous quelques pho­tos de cet évène­ment :

Vous pou­vez égale­ment retrou­ver des extraits vidéos sur notre compte twit­ter.