Décès d’Olivia Newton-John

0
1361

L'actrice, chanteuse et compositrice, restée dans les mémoires pour son rôle de Sandy dans le film Grease, est décédée le 8 août à l'âge de 73 ans.

Pour des mil­lions d’en­tre nous, Olivia New­ton-John restera la lumineuse Sandy Ols­son dans Grease (1978). C’est déjà âgée de 28 ans au moment du tour­nage et avec plusieurs années de car­rière der­rière elle – dont le suc­cès inter­na­tion­al « If Not For You », ain­si que « Let Me Be There » et « I Hon­est­ly Love You » récom­pen­sés aux Gram­my Awards –, que l’artiste aus­tralo-bri­tan­nique rejoint la dis­tri­b­u­tion de l’i­conique film musi­cal. Son parte­naire, le non moins inou­bli­able John Tra­vol­ta, de six ans plus jeune qu’elle et révélé par La Fièvre du same­di soir un an plus tôt, con­nais­sait la pièce musi­cale de 1972 signée Jim Jacobs et War­ren Casey, dont le film est une adap­ta­tion, pour y avoir joué un petit rôle à Broad­way. Leur duo crève l’écran : « You’re the One That I Want » et « Sum­mer Nights » s’af­fir­ment instan­ta­né­ment comme des suc­cès intem­porels, pleins d’une jeunesse exaltée, que toutes les généra­tions repren­dront à tue-tête. Sans oubli­er « Hope­less­ly Devot­ed to You », sum­mum de la déc­la­ra­tion d’amour passionnée.

En 2018, le film culte, porté par ses mélodies et son énergie, fêtait les quar­ante ans de sa sor­tie. Son réal­isa­teur, Ran­dal Kleis­er, nous accor­dait une interview :

Deux ans après le phénomène Grease, Olivia New­ton-John partage l’af­fiche avec Gene Kel­ly – dans son dernier rôle au ciné­ma et qui en cosigna les choré­gra­phies – du film Xanadu, une fan­taisie musi­cale au scé­nario plus qu’im­prob­a­ble et agré­men­té de patins à roulettes. Si le pub­lic boude la sor­tie en salles, il se rue sur les dis­ques de la bande orig­i­nale. Il faut dire que la chan­son-titre est irrésistible :

Dernière séquence du film à être tournée, le duo dan­sé avec un Gene Kel­ly qui n’a rien per­du de sa grâce ni de ses cla­que­ttes est à redécouvrir :

Comme beau­coup de nanars, Xanadu a accédé au rang de film-culte, ce qui lui a per­mis d’être adap­té en comédie musi­cale… laque­lle fut nom­mée en 2008 aux Tony Awards (l’oc­ca­sion de se rap­pel­er le short en jean de Cheyenne Jackson) :

Olivia New­ton-John con­naît son plus gros suc­cès en 1981 avec « Phys­i­cal » – titre d’abord des­tiné à Rod Stew­art avant d’être pro­posé à Tina Turn­er, qui l’a décliné. Les paroles sans détour et le clip tout en testostérone auront sans aucun doute fait beau­coup pour stim­uler les ventes :

En 2010, la reprise toute en autodéri­sion de la chan­son dans la série Glee aux côtés de Jane Lynch con­firme que le titre ne fait pas allu­sion qu’au sport en salle :

À par­tir du milieu des années 1980, sa car­rière s’es­souf­fle pro­gres­sive­ment mais elle ne cessera jamais de créer de la musique ni de se pro­duire ; en témoigne sa rési­dence à Las Vegas en 2014 :

Au début des années 1990, on lui diag­nos­tique un can­cer du sein con­tre lequel elle lut­tera pen­dant trente ans…

Olivia, nous te serons tou­jours éper­du­ment fidèles…

 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici