Disparition de Barbara Cook, légende de Broadway

0
713

Bar­bara Cook avait com­mencé sa car­rière à l’âge de 24 ans dans Fla­hoo­ley, une pro­duc­tion qui ne dura pas très longtemps. Elle s’attire la sym­pa­thie des cri­tiques grâce à son inter­pré­ta­tion de Cuné­gonde dans l’opérette Can­dide de Léonard Bern­stein en 1956.

L’année suiv­ante elle joue dans Carousel, mais c’est en 1957 qu’elle se fait vrai­ment remar­quer grâce à The Music Man, où elle joue le rôle de la bib­lio­thé­caire Mar­i­anne pour lequel elle obtient un Tony Award. Elle crée ensuite le rôle d’Amélia Abash dans She Loves Me en 1962 qui n’a fait qu’affirmer sa place à Broadway.

« Ice Cream » fut pen­dant longtemps sa chan­son signature.

Elle enchaîne dif­férents rôles dans Fun­ny Girl, The King and I, Show Boat. Dans les années 70, sa car­rière décline, Bar­bara Cook se retire petit à petit de la scène sans pour autant la quit­ter. Elle enreg­istre plusieurs albums de reprise de stan­dards de Broad­way et enchaîne les tournées de réc­i­tals. On la retrou­ve en 1985 pour la reprise de Fol­lies en concert.

Elle joue ensuite en 1988 dans Car­rie, The Musi­cal qui a été son dernier rôle sur scène. Elle con­tin­ue ensuite les séries de con­certs et les grands événe­ments à Broad­way. En 2016, elle pub­lie une auto­bi­ogra­phie puis annonce sa retraite en 2017. La chanteuse est morte d’une insuff­i­sance respiratoire.

- Publicité -