La ministre de la culture souhaite faire chanter les écoliers

0
140

Lors de la présen­ta­tion à la presse du bud­get de la cul­ture, Françoise Nyssen a insisté sur plusieurs points. Tout d’abord le mon­tant con­forté de 10 mil­liards d’euros. Con­cer­nant « 93 mil­lions d’euros seront alloués au Cen­tre nation­al du livre, le Cen­tre nation­al de la chan­son, des var­iétés et du jazz, et l’Association pour le sou­tien au théâtre privé ».

Pour don­ner un « nou­v­el élan » à la poli­tique cul­turelle, la min­istre a pré­cisé divers­es ori­en­ta­tions, à com­mencer par la jeunesse : «  la cul­ture doit être au cœur du nou­veau mod­èle de l’école de la con­fi­ance que le Gou­verne­ment souhaite bâtir ». Il en est de même pour l’accès aux plus défa­vorisés : « Un effort par­ti­c­uli­er sera fait pour ceux qui ont le moins, qui vivent dans les ter­ri­toires où l’offre cul­turelle est faible (zones rurales, quartiers pri­or­i­taires de la poli­tique de la ville, out­re-mer). Les per­son­nes en sit­u­a­tion spé­ci­fique (hand­i­cap, mal­adie, mise sous main de jus­tice, etc.) seront égale­ment accom­pa­g­nées de manière pri­or­i­taire. » L’Europe est égale­ment au cen­tre des préoc­cu­pa­tions, de même que la sauve­g­arde du pat­ri­moine avec Stéphane Bern, choix qui sus­cite de nom­breux débats, en porte dra­peau de cette mis­sion.

En ce qui con­cerne la jeunesse, ce sont au total plus de 200 M€ qui seront mobil­isés en 2018. « L’objectif est que 100 % des enfants aient accès aux trois dimen­sions que sont la pra­tique artis­tique, la fréquen­ta­tion des oeu­vres et la ren­con­tre avec les artistes, et l’acquisition de con­nais­sances dans le domaine des arts et de la cul­ture. La pra­tique artis­tique en par­ti­c­uli­er demeure aujourd’hui iné­gale. C’est pourquoi le chant, la pra­tique orches­trale et le théâtre vont faire l’objet d’un développe­ment volon­tariste. L’éducation à l’image et aux médias ain­si que la for­ma­tion du regard con­stitueront aus­si un élé­ment essen­tiel de l’action en direc­tion des plus jeunes. »

Dans le souhait de per­me­t­tre à tous les publics, à com­mencer par les plus jeunes, à accéder à la cul­ture (sous de mul­ti­ples formes), le vœu de créer une chorale pour chaque école et chaque étab­lisse­ment sco­laire a été défi­ni comme suit : « Dans le pro­longe­ment de la « ren­trée en musique », et en parte­nar­i­at avec le min­istère de l’éducation nationale, une chorale sera pro­gres­sive­ment mise en place dans chaque étab­lisse­ment sco­laire et les parte­nar­i­ats entre étab­lisse­ments sco­laires, con­ser­va­toires et asso­ci­a­tions de pra­tiques orches­trales seront dévelop­pés. A cette fin, les moyens alloués aux con­ser­va­toires ter­ri­to­ri­aux en 2018 seront ren­for­cés de 3 M, por­tant le sou­tien de l’Etat à 20 M. Les crédits dédiés à l’accès à la cul­ture attein­dront ain­si 173 M€ en 2018, soit un effort sans précé­dent, dont 114 M€ pour l’éducation artis­tique et cul­turelle (EAC) et le com­mence­ment de la mise en oeu­vre du Pass Cul­ture (Pass qui est encore à l’é­tat de pro­jet et sera le fruit d’un tra­vail de con­cer­ta­tion ndlr). »

Peut-être que, dans ce cadre, les enfants seront ini­tiés pré­co­ce­ment à la comédie musi­cale ? Les prin­ci­paux acteurs de ce domaine ont vraisem­blable­ment une carte à jouer.

Pour tout con­naître dans le détail, vous pou­vez utilis­er ce lien.