Un nouveau Pinocchio, animé et musical

0
561

Le pro­jet – alléchant – est en pré­pa­ra­tion depuis presque dix ans. Le réal­isa­teur Guiller­mo del Toro (Le Labyrinthe de Pan, La Forme de l’eau) con­cocte, avec le per­fec­tion­nisme qu’on aime chez lui et en parte­nar­i­at avec l’in­con­tourn­able plate­forme Net­flix, un Pinoc­chio en comédie musi­cale ani­mée tournée en stop motion (tech­nique d’an­i­ma­tion image par image). La dif­fu­sion et la sor­tie en salles sont tou­jours prévues pour l’an­née prochaine – la crise san­i­taire n’a pas inter­rompu le tour­nage.

Une nou­velle étape vient d’être franchie, avec l’an­nonce de la dis­tri­b­u­tion. Pres­tigieuse. Aux côtés de Gre­go­ry Mann qui dou­blera le rôle-titre, David Bradley (Har­ry Pot­ter, Game of Thrones) celui de Gepet­to et Ewan McGre­gor (Moulin Rouge!) qui prêtera sa voix à Jiminy Crick­et, sont offi­cielle­ment annoncé.e.s Cate Blanchett (Blue Jas­mine, Eliz­a­beth), Til­da Swin­ton, John Tur­tur­ro, Burn Gor­man, Ron Perl­man, Finn Wolf­hand, Christophe Waltz (Inglo­ri­ous Bas­tards), Tim Blake Nel­son…

Guillermo del Toro et son Pinocchio
Guiller­mo del Toro © mandraketheblack.de

L’équipe tech­nique affiche une même exi­gence, une même qual­ité. À la co-réal­i­sa­tion, Guiller­mo del Toro fait équipe avec Mark Gustafson (directeur de l’an­i­ma­tion pour Fan­tas­tic Mr. Fox de Wes Ander­son), tan­dis que le scé­nario a été con­fié à Patrick McHale (La Forêt de l’é­trange). Les musiques (bande orig­i­nale et chan­sons) seront com­posées par Alexan­dre Desplat, dont on ne compte plus les récom­pens­es – notam­ment l’Oscar en 2018 pour La Forme de l’eau. Del Toro lui-même et Katz signeront les paroles des chan­sons. Et des mar­i­on­nettes, on attend le meilleur puisqu’elles sont créées par le duo Mack­in­non et Saun­ders (Les Noces funèbres de Tim Bur­ton), et la société Jim Hen­son (créa­teur des Mup­pets) compte par­mi les pro­duc­teurs.

Pinocchio illustré par Gris GrimlyLe célèbre con­te pour enfants, imag­iné par l’écrivain ital­ien Car­lo Col­lo­di et qui suit les aven­tures d’un pan­tin de bois devenu un petit garçon par la magie d’un vœu de son con­cep­teur, sera trans­posé à l’époque de la mon­tée du fas­cisme dans les années 20 et 30.

Très som­bre donc… tout comme les illus­tra­tions de Gris Grim­ly parues en 2002, qui ont inspiré le pro­jet. Il s’ag­it d’une « his­toire d’amour et de désobéis­sance qui met en scène la lutte de son héros pour se con­former aux attentes de son père », pré­cise Net­flix.

Maquette de Gepetto et Pinocchio
©DR

À ce jour, on ne compte plus les adap­ta­tions en tous gen­res des Aven­tures de Pinoc­chio parues en 1881 – y com­pris sur scène l’hiv­er dernier à Paris. Si le dessin ani­mé de Dis­ney de 1940 reste la plus con­nue, la ver­sion de Mat­teo Gar­rone (2019) est disponible depuis quelque temps sur Ama­zon Prime Video, avec Rober­to Benig­ni (en Gepet­to), qui avait lui-même réal­isé un Pinoc­chio en 2002 (dans lequel il tenait le rôle-titre !). Et il fau­dra sans doute compter prochaine­ment avec le film en live action qui sera réal­isé par Robert Zemeck­is pour les stu­dios Dis­ney, avec, susurre-t-on, Tom Han­ks en Gepet­to. Ça en fait, tout ça, des nez qui s’al­lon­gent !PinocchioPinocchioPinocchioPinocchioPinocchioPinocchio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici