Steven Spielberg a terminé le tournage de « son » West Side Story

0
94

Ce sera l’un des films événe­ments de 2020 : le remake de West Side Sto­ry.

Soix­ante ans après le célèbre long métrage, qui rem­por­ta dix oscars et fit entr­er dans la légende Natal­ie Wood et Richard Beymer, Steven Spiel­berg a en effet choisi d’en tourn­er une nou­velle ver­sion, sig­nant par là-même, pour la pre­mière fois, un film musi­cal.

Con­scient de s’attaquer à un mon­u­ment (tant musi­cal que ciné­matographique), le réal­isa­teur mul­ti­ré­com­pen­sé sait qu’il est atten­du au tour­nant. Per­son­ne n’a oublié le chef d’œuvre de Robert Wise et Jerome Rob­bins sor­ti en 1961, le plan séquence d’ouverture de dix min­utes jamais égalé, le sur­vol de New-York, le regard et la voix de Natal­ie Wood, le cri d’amour déchi­rant de Maria aux pieds du corps de Tony… Des images qui ont fait du film l’un des plus célèbres longs métrages du monde.

Ansel Elgo­rt et Rachel Zegler, Tony et Maria © DR

Rap­pelons, —mais est-ce vrai­ment néces­saire ?—, que West Side Sto­ry est un Roméo et Juli­ette des temps mod­ernes. Tan­dis que deux ban­des rivales s’affrontent dans les rues de New-York, les Jets (Améri­cains d’origine polon­aise, ital­i­enne et irlandaise) et les Sharks, (immi­grés et d’origine por­tor­i­caine), Tony, l’ancien chef des Jets, et Maria, sœur du leader des Sharks, tombent amoureux.

Pour incar­n­er les deux héros de ce drame shake­spearien, le réal­isa­teur a choisi Ansel Elgo­rt, 25 ans, (Nos Étoiles Con­traires, Baby Dri­ver) et Rachel Zegler, une lycéenne de 17 ans d’origine colom­bi­enne totale­ment incon­nue à Hol­ly­wood, et qui fera ses pre­miers pas au ciné­ma.

Spiel­berg offre égale­ment un mag­nifique clin d’œil : Rita Moreno, qui rem­por­ta en 1962 l’Oscar du meilleur sec­ond rôle féminin pour son inter­pré­ta­tion d’Ani­ta, petite amie du frère de Maria, dans le film orig­i­nal — « I like to be in Amer­i­ca » c’était elle !— jouera égale­ment dans le remake. Âgée de 88 ans aujour­d’hui, elle incar­n­era un nou­veau per­son­nage, Valenti­na, une ver­sion fémin­isée de Doc, le marc­hand du coin de la rue où tra­vaille Tony.

Ari­ana DeBose et David Alvarez, Ani­ta et Bernar­do © DR

Autour du cou­ple vedette, on retrou­vera chez les Jets : Any­bodys (Ezra Menas), Mouth­piece (Ben Cook), Action (Sean Har­ri­son Jones), le leader Riff (Mike Faist, vu dans Dear Evan Hansen), Baby John (Patrick Hig­gins).

Pour les Sharks, et con­traire­ment au long-métrage de 1961, Spiel­berg a veil­lé à respecter les orig­ines de ses per­son­nages en met­tant un point d’honneur à ne recruter que des acteurs d’origine sud-améri­caine. Et non des moin­dres : Ani­ta et Bernar­do (chef de la bande) seront incar­nés par deux acteurs de Broad­way chevron­nés : Ari­ana Debose (Sum­mer : the Don­na Sum­mer musi­cal) et David Alvarez (Bil­ly Eliott : the musi­cal). Josh Andrés Rivera (Hamil­ton) sera Chi­no, Sebas­t­ian Ser­ra, Braulio, Julius Antho­ny Rubio (The great­est shoman) Quique, et Car­los Sánchez Fal, Pipo. Ricar­do Zayas sera quant à lui, Cha­go.

Le lieu­tenant Schrank et le ser­gent Krup­ke sont quant à eux inter­prétés par Corey Stoll (House of Cards) et Bri­an d’Arcy James (First Man).

Enfin, autre élé­ment essen­tiel et incon­tourn­able de West Side Sto­ry, la choré­gra­phie a été con­fiée à Justin Peck. Révélé par Ben­jamin Millepied, le choré­graphe en rési­dence et danseur soliste du New York City Bal­let, a rem­porté en 2018 un Tony Award pour sa choré­gra­phie de Carousel, la reprise de Rodgers & Ham­mer­stein Broad­way dirigée par Jack O’Brien.

Il y a quelques jours, Spiel­berg a pub­lié un long mes­sage, indi­quant la fin du tour­nage et remer­ciant toutes les per­son­nes impliquées dans le film. « Ce tour­nage fut un voy­age sans précé­dent : une ren­con­tre joyeuse, éton­nam­ment émou­vante et sans cesse sur­prenante avec l’histoire et la par­ti­tion de l’une des plus grandes comédies musi­cales du monde » a‑t-il rédigé. « Nous avons chaque jour marché dans les traces de qua­tre géants : Leonard Bern­stein, Arthur Lau­rents, Jerome Rob­bins et Stephen Sond­heim. Pour la lumière qu’ils ont jetée sur le monde, pour les con­seils et le sou­tien de Stephen Sond­heim et toute l’aide généreuse apportée par les fon­da­tions Bern­stein, Lau­rents et Rob­bins, je me sens infin­i­ment redev­able ». Le célèbre directeur a égale­ment remer­cié la ville de New York pour « sa beauté et son énergie ».

West Side Sto­ry sor­ti­ra sur les écrans le 18 décem­bre 2020, et le 16 décem­bre 2020 en France.