Auditions pour la comédie musicale « Jack, l’éventreur de Whitechapel »

0
111

Dans le cadre de sa prochaine comédie musi­cale « Jack, l’éventreur de Whitechapel » (texte de Guil­laume Bouchède, musiques de Michel Frantz, lyrics et direc­tion musi­cale de Julien Mouchel, mise en scène de Samuel Sené), la Com­pag­nie MUSIDRAMA recherche des comé­di­ens chanteurs expéri­men­tés sachant danser et jon­gler entre les dif­férents reg­istres vocaux.

Disponi­bil­ité com­plète pour les répéti­tions sur décem­bre et début jan­vi­er (sauf fêtes de fin d’année). Représen­ta­tions les lundis et mardis soir dans un théâtre parisien du 15 Jan­vi­er au 24 Avril.

Rémunéra­tion au cachet.

Mer­ci d’envoyer CV, 1 pho­to max, démo audio en français et/ou lien vidéo (Youtube, Vimeo, …) avant le 30 octo­bre à casting@musidrama.fr, en indi­quant « Jack l’éventreur — Can­di­da­ture » dans l’objet du mail.

Le pre­mier tour aura lieu les 4 et 5 Novem­bre.
La finale sera le 17 Novem­bre.

Les rôles que nous recher­chons sont les suiv­ants :

Thomas (25–30 ans)

Charmeur, charis­ma­tique et ambigu.

Thomas est un jeune améri­cain étu­di­ant en médecine, fraîche­ment débar­qué à Lon­dres et en quête d’aven­ture et de nou­velles ren­con­tres. Il va tomber folle­ment amoureux d’Em­ma et n’au­ra de cesse de chercher à le lui mon­tr­er. Énig­ma­tique, il va se retrou­ver au cœur de l’His­toire avec un grand H.

Emma (25–30 ans)

Pleine d’al­lure, fémin­iste, mod­erne avec un fort tem­péra­ment .

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel, Emma est une femme déter­minée, con­sciente de ses charmes et ne don­nant que rarement sa con­fi­ance. Elle est une héroïne romanesque prise entre sa peur et son amour .

Atten­tion : ce rôle com­porte une scène de nu dis­crète, esthé­tique et jus­ti­fiée .

Mary Ann Nichols,dite Pol­ly (40–45 ans)

Bour­rue, vul­gaire et avinée.

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel, Pol­ly est une habituée des trot­toirs. Les dents sales et le verbe haut, elle n’hésite pas à dire tout haut ce que la société lon­doni­enne lui inspire et à cracher sur les bour­geois. En tant que doyenne, elle dis­pense son expéri­ence aux autres filles qui l’é­coutent sou­vent. Elle est porté sur l’al­cool et est déjà en fin de vie.

Annie Chap­man, dite Dark Annie (30–35 ans)

Mau­vaise, vio­lente et grande gueule.

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel. Annie est égoïste et ne con­naît pas de sol­i­dar­ité. Elle n’est que vio­lence et haine. Mère de trois enfants qu’elle con­sid­ère comme des fardeaux. Elle n’a en revanche peur de rien ni de per­son­ne et n’hésite pas à se bat­tre pour défendre ses intérêts .

Eliz­a­beth Stride, dite Long Liz (35–40 ans)

Bagar­reuse, décalée et physique­ment autori­taire.

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel, d’o­rig­ine scan­di­nave, Eliz­a­beth est imposante tant par son physique que par son car­ac­tère. Elle subit de nom­breuses remar­ques sur ses orig­ines étrangères. Très catholique , elle ne recon­nait aucune autre reli­gion que la sienne , ni aucun autre dieu , ce qui la poussera à faire des dénon­ci­a­tions calom­nieuses.

Cather­ine Eddowes, dite Kate (35 ans)

Naïve, juvénile et cul­tivée

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel, Kate a con­nu une édu­ca­tion par ses par­ents qui étaient au ser­vice d’une famille noble. A la mort de ces derniers, elle s’est retrou­vée sur le trot­toir. Elle garde de cette époque un cer­tain sens des valeurs, une édu­ca­tion et une cul­ture qui lui con­fèrent une douceur presque étrange dans ce milieu .

Mary-Jane Kel­ly dite Gin­ger (25 ans)

Mod­erne, atti­rante et naturelle.

Pros­ti­tuée dans le quarti­er de Whitechapel, c’est une jeune femme mod­erne qui veut con­stru­ire un foy­er où homme et femme tra­vail­lent. Elle aime un homme vio­lent mais, en idéal­iste, elle espère le faire évoluer pour fonder un foy­er avec lui. Elle aspire à un vrai méti­er et con­sid­ère que sa sit­u­a­tion n’est que pas­sagère. Elle est souri­ante et en avance sur son temps.

Bon­nie / La Reine Vic­to­ria (+ de 50 ans mais sans âge vis­i­ble ni pré­cis)

Dou­ble rôle

Bon­nie: Elle est la ten­an­cière du Ten Bel­l’s dans le quarti­er de Whitechapel, le pub où toutes les pros­ti­tuées du coin et leurs clients se restau­rent. C’est la « Thé­nardière » au grand cœur, la mère de toutes les filles. Haute en couleurs, pas sa langue dans la poche et tou­jours un œil sur ce qu’il se passe devant chez elle.

La Reine Vic­to­ria: En deuil au moment des faits, c’est une femme seule, veuve de l’homme qu’elle aimait plus que tout, usée par la vie et retirée depuis 10 ans dans ses apparte­ments, qui soudain sort de son silence face à l’hor­reur des crimes per­pétrés dans son roy­aume.