Émilie Jolie (Critique)

0
283

Auteur, com­pos­i­teur : Philippe Cha­tel.
Met­teur en scène : Lau­rent Ser­ra­no.
Choré­graphe : Emmanuelle Bouaz­iz.
Cos­tumes : Colombe Lau­ri­ot Prévost.

Avec Mag­a­li Gob­let, Flo­rie Sourice, Djamel Mehnane, Elodie Gue­zou, Flo­rence Pel­ly, Geof­froy Peverel­li, Robin Mor­gen­thaler, Emma Cer­chi, Glo­ria, Anna et Zoé.

Émi­lie Jolie fête ses quar­ante ans à l’Olympia !

Le con­te musi­cal de Philippe Cha­tel, qui a bercé déjà plusieurs généra­tions d’enfants, a été créé en 1979. Il se devait de fêter son anniver­saire en grandes pom­pes. La salle mythique de l’Olympia accueille donc la nou­velle ver­sion scénique du spec­ta­cle. L’occasion de retrou­ver Émi­lie, les lap­ins bleus, le héris­son, le grand oiseau, l’autruche et tous leurs amis, dans une mise en scène mêlant effets visuels, pro­jec­tions, danse, acro­baties, et cos­tumes féeriques. Qua­tre jeunes filles se parta­gent le rôle prin­ci­pal : Anna, Zoé, Glo­ria (Kids Unit­ed Nou­velle Généra­tion), et pour la pre­mière fois sur scène : Emma Cer­chi (gag­nante de The Voice Kids 2018). A not­er, pour s’en réjouir, la présence d’un orchestre live sur scène !

Notre avis : Une his­toire sim­ple, des per­son­nages imag­i­naires loufo­ques, des chan­sons entê­tantes et une petite fille courageuse. Cette aven­ture rêvée par la petite Émi­lie ravi­ra les tout-petits et leurs par­ents qui y retrou­veront leur âme d’enfant. Des lap­ins bleus, un extrater­restre, une sor­cière pas si méchante, des para­pluies et un héris­son… qui piquait ! Il y en a pour tous les goûts ! Si cer­taines chan­sons et per­son­nages de la ver­sion orig­i­nale, et le charisme des prédécesseurs indétrôn­ables man­quent à l’appel, cette jeune dis­tri­b­u­tion défend ces tubes avec humour et mal­ice. La petite Émi­lie est tou­jours aus­si craquante, et on ne peut rester insen­si­ble à sa jolie voix. Les musi­ciens présents sur scène appor­tent un côté rock and roll, les cos­tumes et les décors nous trans­portent facile­ment dans ce monde imag­i­naire. La con­cur­rence pour les spec­ta­cles jeune pub­lic est rude, mais les chan­sons d’Ém­i­lie Jolie restent cultes et ne sem­blent pas avoir per­du de leur panache.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici