J’aurais aimé savoir ce que ça fait d’être libre

0
436

Théâtre de Belleville - 16, passage Piver - 75011 Paris. Métro : Belleville.
Du 31 août au 2 septembre 2020 - reprise.
Lundi et mardi à 19h15. Mercredi à 21h15.
Informations et réservations sur le site du théâtre.

Chloé Lacan racon­te sa Nina Simone et, à tra­vers elle, évoque ses pro­pres sou­venirs d’enfance et de femme en devenir. Avec le mul­ti-instru­men­tiste Nico­las Cloche, ils explorent à deux voix ce lien si par­ti­c­uli­er que l’on tisse avec les artistes qui tra­versent nos vies.

Notre avis : Ne man­quez pas la courte reprise de ce spec­ta­cle que Chloé Lacan et son com­plice Nico­las Cloche dédi­ent à Nina Simone. Les représen­ta­tions avaient, en effet, à peine com­mencé en mars 2020 que le rideau dut se baiss­er. Ici, des élé­ments biographiques de Nina Simone se mêlent à des impres­sions liées au pro­pre passé de Chloé Lacan. Les deux femmes parta­gent le goût de la lib­erté, de la musique, et cette évo­ca­tion ten­dre, ren­due per­ti­nente par les témoignages admi­rat­ifs, mais pas naïfs, des deux pro­tag­o­nistes, sus­cite l’envie de se rep­longer dans l’univers de cette artiste emblé­ma­tique d’une époque. Ses forces et ses faib­less­es, décou­vertes par Chloé Lacan alors ado­les­cente, ne la quit­teront plus. Nous sommes donc loin de l’évocation faite par David Lescot ; le pro­pos, ici, est ailleurs et touche par une sub­jec­tiv­ité assumée, ren­dant pal­pa­ble l’impact que les artistes peu­vent avoir. En out­re, cette reprise advient après les événe­ments trag­iques sur­venus en Amérique, met­tant ain­si en relief les insup­port­a­bles ques­tions raciales. Voilà qui donne encore plus de poids à ce spec­ta­cle que l’on vit comme un beau moment de théâtre musi­cal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici