La Haine sur scène en 2024

0
4568

Déjà évo­quée il y a un peu plus de trois ans, l’adap­ta­tion de La Haine en spec­ta­cle musi­cal vient d’être con­fir­mée par une pub­li­ca­tion de Math­ieu Kasso­vitz sur les réseaux soci­aux (@mathkasso). Le réal­isa­teur du film sor­ti en 1995 en prof­ite pour lancer un cast­ing géant.

« Jeunesse de France et de Navarre, je te salue. Je voulais adress­er le hash­tag #lahaine2024 qui cir­cule sur les réseaux soci­aux pour con­firmer qu’effectivement ça fait deux ans qu’on tra­vaille sur un nou­veau pro­jet de La Haine, sur La Haine pas au ciné­ma mais La Haine live, un mélange de ciné­ma et de spec­ta­cle qu’on est en train de mon­ter pour les zéniths de France fin 2024. On va com­mencer par la Seine Musi­cale, à côté de Paris.
Je tra­vaille avec une troupe de gens très tal­entueux de dif­férents hori­zons. On va pro­pos­er quelque chose qui, je pense, n’a jamais été vu encore, très respectueux de l’œuvre orig­i­nale évidem­ment. Je sais que ça va faire grin­cer les dents ; j’en ferais aus­si par­tie si j’entendais par­ler de ce pro­jet vu de l’extérieur, mais, vu de l’intérieur, on fait quelque chose de vrai­ment très respectueux. Ça fait trente ans qu’on n’a pas touché à ce pro­jet. On a vieil­li… mais on reste d’attaque et on a encore des choses à dire.
Donc, pour ça, on a besoin de vous parce qu’on va chercher les nou­veaux Saïd, Hubert et Vinz, ceux de la nou­velle généra­tion, le nou­veau sang, et on cherche des gens qui sont capa­bles de tout faire. On cherche des artistes qui sont capa­bles de chanter, de danser, de rap­per et, évidem­ment, de jouer la comédie. Voilà, c’est tout le pack­age dont on a besoin. Si vous sen­tez que vous avez les épaules pour rem­plir ces bas­kets-là, venez nous suiv­re, venez par­ticiper. Le cast­ing com­mence main­tenant pour tout l’été. On va laiss­er des hash­tags et des comptes asso­ciés. Ne passez pas par mes DM parce que ça ne passera pas. Passez directe­ment par ceux qui sont con­cernés, qui s’occupent de ça et qui vont pou­voir gér­er l’ensemble de vos deman­des et de vos tal­ents, pour qu’on arrive à trou­ver les per­les et ceux qui vont pou­voir représen­ter ces per­son­nages qui font par­tie de notre univers depuis si longtemps.
En atten­dant, com­mencez à jas­er en bien et en mal. Nous, ça nous dérange pas : on sait ce qu’on fait. Et on va délivr­er, comme on dit. »

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici