Les Sea Girls — La revue (Critique)

0
247

Spec­ta­cle conçu et inter­prété par : Agnès Pat, Judith Rémy, Prunel­la Riv­ière & Del­phine Simon.
Gui­tare : Bassem Ajal­touni ou Dani Bouil­lard.
Per­cus­sions : Guil­laume Lan­ton­net & Vin­cent Mar­tin.
Mise en scène : Philippe Nicolle.
Col­lab­o­ra­tion artis­tique : Char­lotte Saliou.
Arrange­ments musi­caux : Fred Pallem.
Arrange­ments vocaux : Lucrèce Sas­sel­la.
Choré­gra­phie : Estelle Danière.
Cos­tumes & coiffes : Car­ole Gérard.
Maquil­lages & coif­fures : Nathy Polak.
Scéno­gra­phie & con­struc­tion : Michel Gueldry.
Lumière : Léo Gar­nier.
Son : Fabi­en Aume­nier.

Les Sea girls ont réal­isé leur rêve : elles ont créé leur pro­pre Revue. Descentes d’escalier, attrac­tions, numéros de magie, choré­gra­phies endi­a­blées, chan­sons cor­ro­sives, hila­rantes ou émou­vantes.

Leur recette de longévité : des musiques à texte, des chan­sons bur­lesques, l’hu­mour comme obses­sion, l’e­sprit du Music-Hall comme guide, un pur diver­tisse­ment.

Les plumes et les pail­lettes sont la face vis­i­ble de leurs vies agitées. Grâce à cette parure, Les Sea Girls peu­vent chanter le sor­dide avec légèreté et l’ab­surde avec cer­ti­tude.

Notre avis (écrit lors des représen­ta­tions de 2016) :

Les Sea Girls revi­en­nent à la Nou­velle Eve, un cabaret parisien qui sem­ble fait pour elles. Et pour leur retour, elles nous offrent un spec­ta­cle entière­ment nou­veau. Une revue ! Elles sor­tent le grand jeu : plumes, pail­lettes, longue robe fendue, cla­que­ttes, chant, danse, magie… Tous les ingré­di­ents sont bien présents. Tout comme l’escalier qui clig­note. Mais il ne sert pas qu’à mon­ter ou descen­dre. Il se passe de drôles de choses en dessous !

Mais les Sea Girls, c’est avant tout de l’humour. Et comme pour leurs précé­dents shows, il est omniprésent. Le pub­lic rit du début à la fin. Pas une minute de répit pour les zygo­ma­tiques. Il faut dire qu’elles n’arrêtent pas ! Les numéros s’enchaînent rapi­de­ment, les sit­u­a­tions cocass­es se suc­cè­dent les unes aux autres pour notre plus grand plaisir.

Deux des qua­tre Girls déclenchent des fous rires à chaque numéro : Prunel­la Riv­ière et Del­phine Simon. Elles ont vrai­ment un don comique qui fait chavir­er la salle de bon­heur. Le pub­lic ne se lasse pas leurs gouailles, atti­tudes et regards.

Sur scène, deux musi­ciens les accom­pa­g­nent avec beau­coup de brio. Mais ils ne se con­tentent pas de jouer, ils par­ticipent égale­ment active­ment au show.

Mise en scène par Philippe Nicolle, nul doute que cette revue sera un suc­cès. D’ailleurs, il est vive­ment con­seil­lé de réserv­er et de venir tôt ! Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir une place same­di soir. Et si vous avez la chance d’y être, vous en ressor­tirez de bonne humeur. Un spec­ta­cle à ne pas man­quer.