Merlin, un défi enchanté

0
724

Qu'est-ce qu'une heure ? Lorsqu'elle est occupée à oublier le contexte actuel pesant et à rêver, ce sont 60 minutes précieuses ! C'est le temps que nous avons passé avec l’équipe de Merlin, la légende musicale, de Marie-Jo Zarb, produit par Narya Productions, fondée par Bruno Amic, Patrick Raoux et Alexis Loizon, qui nous a ouvert les portes de ses répétitions. Dans l’attente de pouvoir assister à ce show dans sa forme finale, elle nous a permis de partager ces instants, dans cette petite bulle suspendue.

Des com­bats d’épée, des chœurs, une ouver­ture de ban­quet… tout y est. La scène du ban­quet sem­ble musi­cale­ment et visuelle­ment sor­tir tout droit de la série améri­cano-cana­do-irlandaise Les Tudors. Un tableau idéal pour nous dévoil­er des per­son­nages drôles, touchants par leur mal­adresse ou encore des cheva­liers et des sor­ciers forts et imposants.
La pro­duc­tion nous con­fie que, mal­heureuse­ment, il y a peu de per­spec­tives pour envis­ager une pre­mière rapi­de­ment. Pour cette répéti­tion, la troupe devait imag­in­er les décors. Quant aux cos­tumes, ils sont en cours de fab­ri­ca­tion. La mise en scène com­portera des pro­jec­tions vidéo. Les lumières seront élaborées très prochaine­ment. L’en­vie est grande d’en voir plus, de décou­vrir, aux côtés du pub­lic, cette pro­duc­tion.
Répétition Merlin Regard en coulisse
Courageux comme les cheva­liers de la Table ronde, c’est toute l’équipe qu’il faut saluer. Face à cette impos­si­bil­ité de jouer sur scène, à se lim­iter unique­ment à des répéti­tions (ce qui peut génér­er une grande frus­tra­tion), tous ont fait le choix de se bat­tre et de créer coûte que coûte. Non pas pour être les pre­miers à la reprise, mais parce qu’ils ont besoin d’avoir un défi à relever. Pari relevé haut la main. On voit des comé­di­ens, des chanteurs et des danseurs qui se sou­ti­en­nent, une équipe artis­tique investie, une pro­duc­tion bien­veil­lante. Con­scients que c’est tout le milieu de la cul­ture qui est touché, ils font le choix d’être opti­miste.
Dans le tableau de fer­me­ture du pre­mier acte, face aux quelques spec­ta­teurs, investis dans leur chant, le regard intense, ils nous mon­trent qu’ils sont là ! Prêts à remon­ter sur scène ! Que le spec­ta­cle reprenne !
Répétitions Merlin Regard en coulisse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici