New fête ses 10 ans

0
813

Bobino était comble le 8 février, et c’est d’une seule voix que le public a entamé, à l’issue de la représentation, un « Happy birthday to New » en remerciement pour tous ces moments désopilants offerts par la troupe depuis une décennie.

Rap­pel du principe de cette for­mule hors norme : l’équipe, com­posée de musi­ciens, d’interprètes et d’infographistes, crée une comédie musi­cale unique à par­tir d’un titre, d’un décor et d’une mélodie, ces derniers étant pro­posés par le pub­lic… Les Chats volants comme titre, avec pour décor ini­tial un parc aqua­tique, fut la comédie musi­cale des dix ans. 

L’épatante équipe tri­cote à vue une intrigue à tiroirs, les artistes, tout de noir vêtus, n’ont que quelques acces­soires pour incar­n­er tel ou tel per­son­nage. Et le pub­lic de se gon­do­l­er de rire devant ce réc­it pour le moins far­felu – mais par­faite­ment struc­turé – d’une orphe­line en quête de ses par­ents, orphe­line élevée pour vol­er (Dick­ens n’est pas loin) avec ses amis regroupés sous le sobri­quet de « chats volants »… Entre un hymne célébrant les bien­faits de l’aquagym, des airs pour évo­quer des rap­ports famil­i­aux tor­dus, une chan­son célébrant les retrou­vailles des chats volants devenus grands : tout n’est que source d’amusement. Les tal­ents des graphistes par­ticipent à la réus­site de l’ensemble, rel­e­vant avec un humour per­ma­nent les trou­vailles des artistes sur scène. Tous sont remar­quable­ment aguer­ris à l’exercice et s’en délectent. 

Durant la représen­ta­tion, le maître de céré­monie – Flo­ri­an Bartsch, cocréa­teur de ce con­cept avec Flo­rence Kraus, musi­ci­enne et chargée de la direc­tion artis­tique – inter­rompt une scène, deman­dant au pub­lic quel genre musi­cal il aimerait enten­dre ou le sol­lic­i­tant pour trou­ver deux ani­maux – en l’occurrence, un cra­paud et une licorne – qui ont servi de base à la créa­tion en direct par Thier­ry Bilisko d’une fausse fable de La Fontaine, assuré­ment un des grands moments de la soirée.

Pou­vons-nous par­ler de tour de force ? Assuré­ment ! New for­ev­er pour­rait être un mot d’ordre. À ce titre, la troupe souhaite dévelop­per ses activ­ités via une rési­dence de créa­tion et lance pour cela une cam­pagne de finance­ment par­tic­i­patif. Et bien enten­du, la troupe con­tin­ue à jouer tant à Paris qu’en province. Pour tout savoir, ren­dez-vous sur leur site.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici