Robin des Bois : La Légende… ou presque ! Nouvelle version

0
109

De Fred Colas et Guil­laume Beau­jo­lais
Fred Colas et Guil­laume Beau­jo­lais — Livret
Fred Colas — Paroles et musiques
Guil­laume Beau­jo­lais — Mise en scène
Ghis­lain Del­becq — Choré­gra­phies
Syl­vain Genevay — Orches­tra­tions
Jack­ie Tadéonie et Syl­vain Rigaut — Cos­tumes
Yvan Robin — Scéno­gra­phie et réal­i­sa­tion décor
Eric Klatt – Décors

Avec : Anaïs Del­va ou Aurélie Vigent, Matthieu Bru­got ou Thomas Ronzeau, Lucie Riedinger ou Mathilde Lib­brecht, Guil­laume Beau­jo­lais ou Joël Wood, Régis Olivi­er ou Cédric Chupin,  Ben­jamin Gouy-Pailler ou Matthias Moret, Nico­las Tou­s­saint, Xavier Ducrocq.

Résumé : Retrou­vez la légende de Robin des Bois (…ou presque !) revis­itée à l’occasion d’une comédie musi­cale famil­iale (…et un tan­ti­net par­o­dique, il faut bien l’avouer) : aven­ture, amour et magie fer­ont le plaisir des petits mais aus­si celui des grands !
Créé en 2009 au Théâtre Le Tem­ple à Paris, Robin des Bois : La Légende… ou presque ! est une comédie musi­cale loufoque de Fred Colas et Guil­laume Beau­jo­lais qui s’adresse en effet aux petits comme aux grands.
Ce spec­ta­cle musi­cal est resté à l’af­fiche durant deux saisons au Théâtre Le Tem­ple à Paris avant de s’in­staller en 2012 au Théâtre Musi­cal Mar­soulan, à Paris. Entre temps, il a rem­porté un vif suc­cès deux années de suite au fes­ti­val Off d’Av­i­gnon en 2011 et 2012.
Après une tournée en France de 2012 à 2015 et le retour à Paris dans le lieu de sa créa­tion qui s’ap­pelle désor­mais l’Apol­lo Théâtre, puis pen­dant tout l’été 2016 au théâtre du Gym­nase à Paris, au théâtre de Ménil­montant fin 2017, le spec­ta­cle est instal­lé au théâtre le 13ème Art depuis le mois de mars.

Notre avis :

Valeur sûre du théâtre musi­cal jeune pub­lic à Paris depuis plus de huit ans, Robin des Bois : La Légende… ou presque ! revient ici dans une nou­velle ver­sion. De nou­veaux effets visuels, choré­gra­phies, cos­tumes, et orches­tra­tions sont au ren­dez-vous. Égale­ment de la par­tie, Anaïs Del­va dans le rôle de Mar­i­anne nous sert une princesse un brin râleuse et à la voix enchanter­esse qui ne manque pas de con­quérir les enfants comme les adultes. On retombe sans efforts dans l’e­sprit déjan­té du spec­ta­cle, ses anachro­nismes bien sen­tis, ain­si que tous ses per­son­nages de légende revis­ités par des comé­di­ens per­cusifs à l’im­age de Lucie Riedinger, superbe en Lady Toc, et Guil­laume Beau­jo­lais, auteur du spec­ta­cle que l’on retrou­ve avec plaisir dans un Prince John aus­si insup­port­able qu’hi­la­rant. On ne se lasse pas de retrou­ver chaque année ce spec­ta­cle dans la pro­gram­ma­tion jeune pub­lic parisi­enne !