Sale période…

0
84

Sale période qui voit en quelques jours les disparitions qui frappent le monde du musical — celles d’Alain Marcel, de Tonie Marshall (qui cosigna la mise en scène du Jean-Paul Gaultier Fashion Freak Show) et de la maquilleuse qui travailla plus d’une décennie à Mogador, Christine Lemarchand. Et ce virus qui paralyse la culture : Broadway ferme ses théâtres pour un mois, suivi par les salles de Off-Broadway et de toute la France, avec la décision gouvernementale du samedi 14 mars qui ordonne l’interdiction des rassemblements, condamnant de fait l’intégralité des salles de spectacle.

Une pensée à tou-te-s les extraordinaires techniciennes et techniciens, directrices et directeurs de salles, productrices et producteurs qui respectent leurs employé-e-s, ces incroyables talents qui excellent dans le chant, la danse, la comédie et œuvrent pour nous offrir des moments de grâce, de joie, voire d’exaltation.

Le souhait également que l’État prenne toute la mesure de ce que cette décision, pour sage qu’elle puisse être, entraîne pour les travailleurs intermittents, et que d’autres décisions soient prises pour maintenir ce régime, dont ne bénéficient pas nos voisins d’outre-Manche et d’outre-Atlantique, pour que tous les professionnels s’en sortent du mieux possible. Vigilance, entraide et mobilisation. Certaines voix incitent à ne pas se faire rembourser des places déjà achetées, d’autres proposent des pétitions pour faire entendre au gouvernement le souhait, défendu avec fermeté, qu’il prenne ses responsabilités et vienne en aide aux intermittents.

Alors, peut-être, mettre à profit cette situation inédite pour imaginer de nouveaux projets, faire éclore de nouvelles idées, de manière à revenir encore plus fort lorsque cette crise sera passée.

Liz Callaway, par exemple, semble avoir anticipé la pandémie en publiant sur sa chaîne youtube des chansons qu’elle interprète… dans sa voiture.

La musique permet bien des choses. Ses pouvoirs sur le corps, sur l’esprit, font l’objet de travaux scientifiques qui laissent à penser tous ses bienfaits. Les Italiens de Sienne confinés chez eux, s’offrent un spectacle collectif… Un des divers exemples qui circulent sur les réseaux sociaux. Un article précise que les habitants de Wuhan en Chine ont donné l’exemple. Les réseaux sociaux permettent aux habitants de s’organiser. Un gigantesque concert pour lutter contre le virus, l’idée est belle.

Il est possible également d’écouter la radio, en direct ou en différé. Par exemple l’émission “42ème rue” de Laurent Valière consacrée à la nouvelle génération et qui célébrait les 20 ans de regard en coulisse. Toute l’équipe a d’ailleurs été touchée par un message reçu de Stephen Sondheim qui félicitait toute la troupe pour son interprétation de “Our Time”. Vous pouvez retrouver l’émission ici. Notez qu’une émission spéciale sera consacrée, le 22 mars prochain, à cet auteur-compositeur d’ores et déjà entré dans la légende, pour célébrer ses 90 ans.

Peut-être également profiter de cet arrêt brutal pour s’interroger sur les origines non pas de ce virus en particulier, mais de toutes les pandémies qui surviennent largement à cause de l’activité humaine. À ce titre, je ne saurais que trop vous encourager à lire le passionnant article de la journaliste américaine Sonia Shah, “Contre les pandémies, l’écologie”, paru dans Le Monde diplomatique du mois de mars et qui se fait l’écho de l’aboutissement de diverses recherches scientifiques. Si, une fois la crise passée, tout redevient comme avant et que l’homme continue à épuiser la planète, sa faune et sa flore pour générer divers profits à court terme, il y a fort à parier que d’autres pandémies surviendront. Il serait franchement dommage que les humains soient amenés à disparaître : tellement d’œuvres magnifiques, de merveilles diverses, sont à faire découvrir aux futures générations.

Quoi qu’il en soit, la comédie musicale possède, comme nous l’évoquions précédemment, des pouvoirs réels. Des airs de musicals peuvent nous aider à traverser de difficiles périodes en les allégeant, même si ce n’est qu’un peu. Pour réagir face à la peur, on peut même trouver celui-ci :

Les Trophées de la comédie musicale ont choisi, pour cette édition 2020, de distinguer, à raison, la pétillante Cristina Bianco qui incarna une Fanny Brice incroyable avec des chansons là aussi dynamisantes. Elle reçoit donc un Trophée d’honneur.

Pour terminer, si vous nous indiquiez l’air qui, dans les moments compliqués, vous aide à les surmonter, quel serait-il ? Donnez-nous la référence de votre chanson favorite, assortie d’un petit texte, et exprimez-vous sur notre page Facebook ou en commentaire de cet article.

Ne cédons en rien à la panique, adoptons les règles simples de bon sens et de savoir vivre, de manière que nous puissions tous entonner, quitte à en modifier un peu les paroles en y intégrant le Covid-19 :

« I’m Still Here » !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici