Se souvenir de Michel Legrand…

0
249

Pour se sou­venir de Michel Legrand, plusieurs chemins pos­si­bles. Nous vous en pro­posons quelques uns.

Jusqu’au 9 févri­er il est pos­si­ble de voir le doc­u­men­taire que Gre­go­ry Mon­ro a con­sacré à Michel Legrand : Michel Legrand, sans demi mesure. Nour­ri d’archives excep­tion­nelles, de témoignages, le tout ryth­mé par une écri­t­ure amu­sante, avec l’idée gen­ti­ment kitsch de la musique per­son­nifiée, ce film à la gloire du com­pos­i­teur devient un témoignage impor­tant. Un seul souhait : que le réal­isa­teur ait suff­isam­ment de matière pour, peut-être, envis­ager un com­plé­ment ? 52 min­utes passent telle­ment vite.

Pour les ama­teurs d’entretiens, deux pos­si­bil­ités : la série des 5 « grands entre­tiens » menés par Jean-Bap­tiste Urbain pour France Musique. Un con­den­sé de mal­ice et d’érudition.

Mais aus­si la col­lec­tion A voix nue de France Cul­ture, qui pro­pose égale­ment 5 épisodes de 28 min­utes durant lesquelles cet homme hors du com­mun se con­fie.

Vous pou­vez réé­couter l’émission de Tsf Jass Deli express durant laque­lle Thier­ry Lebon, très ému, revient sur ses ren­con­tres avec le com­pos­i­teur et pianiste pour qui le jazz fut plus qu’un genre musi­cal appré­cié, une rai­son de vivre. Sur cette page, d’autres émis­sions de Thier­ry Lebon con­sacrées à Michel Legrand sont disponibles.

Lau­rent Val­ière a red­if­fusé dimanche dernier le « cabaret 42e rue » con­sacré aux 50 jeunes print­emps des Demoi­selles de Rochefort. A cette occa­sion Michel Legrand enchante le stu­dio de Radio France au piano, accom­pa­g­né par son fidèle con­tre­bassiste Pierre Bous­saguet. Ros­alie Var­da, Remi Carémel et Jacques Revaux com­plè­tent la dis­tri­b­u­tion de cette émis­sion qui, là encore, prend une autre saveur.

D’autre part les deux dates de con­cert Michel Legrand and friends au Grand Rex les 17 et 18 avril prochain sont main­tenus. Une soirée en forme d’hommage musi­cal, pré­paré par ses proches et ses musi­ciens, notam­ment Natal­ie Dessay, Richard Gal­liano, Michel Por­tal, Syl­vain Luc et le big band qui accom­pa­gna la soirée con­sacrée aux 50 ans des Demoi­selles. Un pro­gramme plus détail­lé est à venir.

Pour rester au Grand Rex, et parce qu’il ne faudrait pas ter­min­er sur une note mineure empreinte de tristesse, il vous sera pos­si­ble de chanter avec toute la salle 2 de ce ciné­ma le 8 févri­er prochain avec la ver­sion karaoké des Demoi­selles de Rochefort, une soirée organ­isée par l’Ecran Pop.