Break a leg : la cérémonie des Tonys aura lieu !

0
1671

Rebondisse­ment dans ce qui risque de devenir l’af­faire des Tonys. La céré­monie se tien­dra bel et bien, mais sans doute dans une autre forme que celle d’un grand show retrans­mis à la télévi­sion. Les scé­nar­istes grévistes ont pris con­science que ce blocage risquait d’im­pacter l’é­conomie de Broad­way, déjà frag­ilisée par la crise liée à la crise de la Covid. On par­le d’une ver­sion mod­i­fiée, altérée, pos­si­ble­ment sans les sketch­es écrits par les scé­nar­istes que les remet­tants inter­prè­tent. Réponse le 11 juin… Bonne chance aux per­son­nes et spec­ta­cles nom­més.

Nous avions précédem­ment écrit :
La céré­monie tant atten­due des Tony Awards et la remise des prix tant con­voités n’auront pas lieu le 11 juin prochain en rai­son d’une grève de la Writ­ers Guild of Amer­i­ca, le syn­di­cat des auteurs de scé­nar­ios de films et d’émissions de télévi­sion. La grève qui se pour­suit depuis le 2 mai a été organ­isée par la Guild au terme de négo­ci­a­tions avec les stu­dios con­cer­nant le paiement de droits d’auteurs qui n’avaient abouti à aucun accord.

Pour Broad­way, c’est un coup dur, car la remise des Tonys cette année devait mar­quer l’une des saisons les plus remar­quables artis­tique­ment et les plus renta­bles grâce aux entrées. Mais si les auteurs de livrets de comédies musi­cales ne sont pas directe­ment engagés par les deman­des de la Guild, ceux qui écrivent pour les spec­ta­cles de télévi­sion, notam­ment, sont directe­ment con­cernés puisque les présen­ta­tions des can­di­dats nom­més aux prix, les com­men­taires et autres remar­ques faites pour les annon­cer sont lues par les présen­ta­teurs et sont écrites par des mem­bres de la Guild.

Chaque année, la céré­monie des Tony Awards est pour Broad­way l’une des rares occa­sions d’être vis­i­ble auprès du grand pub­lic au-delà de la ville de New York. Ce coup de pro­jecteur sur les nom­breux spec­ta­cles et sur l’ac­tiv­ité de Broad­way en général est d’im­por­tance car il peut inciter le pub­lic à se ren­dre dans les théâtres et ain­si faire espér­er aux pro­duc­tions de rester à l’affiche pen­dant des mois et des années, surtout pour ceux qui ont du mal à rem­plir leurs jauges. Il va sans dire que les récip­i­endaires des fameuses stat­uettes sont un sérieux plus pour qu’un spec­ta­cle ait du succès.

La Ligue des pro­duc­teurs de Broad­way avait bien essayé de négoci­er une trêve avec la Guild pour per­me­t­tre que la céré­monie ait lieu, comme cela avait été le cas en 2008 pour les Gram­my Awards, mais cette dernière s’y est apparem­ment opposée.

Aux dernières nou­velles, la Ligue aurait envis­agé remet­tre la céré­monie à une date ultérieure, une fois la grève de la Guild ter­minée, ce qui pour­rait pren­dre des semaines, voire des mois, ou proclamer les vain­queurs dans le cadre d’une soirée non télévisée. Dans l’un ou l’autre cas, les pertes pour les théâtres de Broad­way vont être monumentales…

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici