Golan Yosef sort son EP, Adri1 sort son clip, et Marie Oppert sort au Bal…

0
687
C’est la dernière ligne droite… Comme Regard en Coulisse l’indiquait dernièrement, dès le 19 mai, la vie culturelle va reprendre des couleurs, le public retrouver les salles et les artistes fouler à nouveau scènes et tréteaux. Mise à rude épreuve depuis des mois, notre patience à tous, professionnels comme amateurs, va enfin être récompensée.
Avant de retrouver le chemin des théâtres et des émotions, Regard en Coulisse a choisi de revenir sur trois artistes issus du spectacle musical, qui poursuivent chacun leur chemin.

 

 

Golan Yosef : FREE

Con­nu et recon­nu pour ses tal­ents de danseur (il a été, notam­ment, mem­bre du Scapino Bal­let Rot­ter­dam, de la com­pag­nie It-Dansa de Barcelone, du Cedar Lake Con­tem­po­rary Bal­let de New York, ou encore choré­graphe du Bal­let nation­al de Mar­seille), Golan Yosef a surtout été décou­vert par le pub­lic français lors de ses par­tic­i­pa­tions à de nom­breuses comédies musicales.

Après le spec­ta­cle Drac­u­la, l’amour plus fort que la mort, Golan avait ajouté une nou­velle corde (vocale) à son arc en 2014 en inté­grant la troupe du for­mi­da­ble Love Cir­cus, avant de tenir le rôle de Rum Tum Tug­ger dans Cats à Mogador, puis d’incarner le Duc de Buck­ing­ham au Palais des Sports de Paris à l’automne 2016 dans le vaste show des Trois Mous­que­taires.

Aujourd’hui auteur, com­pos­i­teur, inter­prète, l’artiste qui par­le cinq langues, a sor­ti fin avril son pre­mier EP : FREE. Cinq titres créés avec le cœur, fruit de ses orig­ines et son état d’esprit. Des bal­lades pop et ryth­mées, où sa fidèle gui­tare est bien présente. « Girl You’re Free », « Twice » et « Stay » sont en anglais, « Au-delà » sonne comme un titre funk léger, comme le sur­prenant « Hof­shi » écrit en hébreu (sa mère est hol­landaise, son père israélien). Cinq airs acous­tiques, des airs d’été, de soleil, de vie et de liberté !

 

Adri1 : NETFLIX

Autre artiste révélé par le spec­ta­cle musi­cal : Adri1. Après Résiste, Jules Verne, La Belle au bois dor­mant, l’ancien élève des Cours Flo­rent, avait rem­pli le Grand Point-Vir­gule avec son one-man-show musical.
Pianiste, auteur et com­pos­i­teur, il vient de dévoil­er son dernier titre, qui s’accompagne d’un clip assez improb­a­ble, tourné de nuit, sur des Champs-Élysées totale­ment vides.

« C’est un titre qui donne de la force et de la pêche », s’enthousiasme Adri1. Un titre qui revient prin­ci­pale­ment sur la crise du Covid : « Avant la pandémie, on regar­dait Net­flix pour voir des choses que l’on ne voit pas dans la vie, des choses apoc­a­lyp­tiques. Ces derniers mois, la fic­tion a transper­cé l’écran, et main­tenant on regarde Net­flix à la recherche de plages et de cock­tails », a‑t-il con­fié à Regard en Coulisse. « Ça fait plus d’un an que ça dure, c’est quand la fin de cette série ? » chante-il dans le refrain de ce tube parsemé de répliques pour le moins affligeantes de nos poli­tiques.  « Je dois à mes acolytes Théo Bit­tler et Raphaël Rouah cette instru­men­tale de fou qui donne envie d’aller faire des moon­walks sur les Champs-Élysées. »

 

Marie Oppert : Enchan­tée au Bal Blomet 

Autre lieu, autre ambiance et autre son, avec le con­cert excep­tion­nel de Marie Oppert le 15 juin 2021 à Paris au Bal Blomet, à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son pre­mier album : Enchan­tée (Warn­er Classics).

Rôle prin­ci­pal des Para­pluies de Cher­bourg au Théâtre du Châtelet aux côtés de Natal­ie Dessay et Michel Legrand, Marie Oppert inter­pré­ta le rôle-titre de Peau d’Âne dans la pre­mière adap­ta­tion scénique de l’œu­vre de Jacques Demy et Michel Legrand au Théâtre Marigny à Paris. D’Alice au pays des mer­veilles au Sweeney Todd mis en scène par Olivi­er Bénézech, de My Fair Lady à Un vio­lon sur le toit, la jeune artiste a enchaîné les spec­ta­cles et les succès.

Elle avait sor­ti en sep­tem­bre dernier Enchan­tée, son pre­mier album, enreg­istré avec l’Orchestre nation­al de Lille, accor­dant, à cette occa­sion, un long entre­tien à Regard en Coulisse. Les Para­pluies de Cher­bourg, Cen­drillon (en duo avec Natal­ie Dessay), My Fair Lady, Anas­ta­sia, Bil­ly Elliot, Le Magi­cien d’Oz… la jeune chanteuse y inter­prète ses airs fétich­es et ses mélodies du bon­heur. La ren­con­tre de la musique clas­sique et de Broadway.

Après des reports dus à la sit­u­a­tion san­i­taire, ses con­certs sont repro­gram­més, et Marie Oppert, accom­pa­g­née par un trio jazz, sera le 15 juin prochain au Bal Blomet.

Mar­di 15 juin 2021 à 20 h
Le Bal Blomet – 33, rue Blomet – 75015
Tous les ren­seigne­ments sur le site du Bal Blomet.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici