La réouverture enfin !

0
658

On y est presque… La lumière com­mence à poindre à l’hori­zon ! La réou­ver­ture des théâtres, enfin ! La reprise des spec­ta­cles, enfin ! Retrou­ver à nou­veau le plaisir de vivre ensem­ble des émo­tions plus fortes que nous. Sen­tir à nou­veau vibr­er la cul­ture en nous. Nous aban­don­ner à nou­veau aux mots et à la musique. Vivre à nou­veau au rythme de la créa­tion artis­tique et de la magie de la scène, œuvres de toutes les per­son­nes qui per­me­t­tent que le spec­ta­cle vivant existe et que nous sommes impa­tients de côtoy­er à nou­veau. Tout cela est prévu à par­tir de la semaine prochaine… dans des con­di­tions restreintes certes… si tout se passe bien… si d’autres déci­sions ne sont pas pris­es d’i­ci là… Croi­sons les doigts !

Pour rap­pel, plusieurs étapes sont prévues. Dès le 19 mai, les musées pour­ront rou­vrir en accueil­lant au max­i­mum un vis­i­teur sur 8 m². Les ciné­mas et théâtres pour­ront de nou­veau accueil­lir du monde, à 35 % de leur capac­ité, soit un siège sur trois, et jusqu’à 800 per­son­nes par salle max­i­mum. La date mar­quera aus­si la reprise des fes­ti­vals de plein air assis, avec une jauge à 35 % et jusqu’à 1 000 per­son­nes. À par­tir du 9 juin, les jauges seront assou­plies. Les musées n’auront plus besoin que de 4 m² par vis­i­teur et ciné­mas comme théâtres pour­ront faire entr­er 65 % de l’effectif habituel. Sans dépass­er 5 000 per­son­nes par salle et avec un passe san­i­taire au-delà de 1 000 per­son­nes. Le 30 juin mar­quera la fin des lim­ites de jauge (selon sit­u­a­tion locale) dans ces étab­lisse­ments rece­vant du pub­lic, mais le main­tien des gestes bar­rières et la dis­tan­ci­a­tion seront tou­jours de mise selon le gou­verne­ment. Le passe san­i­taire pour les événe­ments extérieurs et intérieurs de plus de 1 000 per­son­nes restera aus­si en vigueur.

Il est dif­fi­cile de pass­er sous silence la tristesse des représen­ta­tions annulées, des créa­tions qui n’ont pas vu le jour, des soirées reportées sine die… car, pour beau­coup, le bilan est lourd… et nous leur exp­ri­mons tout notre soutien.

Aujour­d’hui, plusieurs théâtres sont prêts et ont déjà com­mu­niqué qu’ils allaient rou­vrir leurs portes, à relever leurs rideaux d’i­ci quelques semaines. Par­mi eux : le Théâtre Mon­fort présente Moby-Dick ; le Grand Point-Vir­gule met à l’af­fiche Les Coquettes ; l’Athénée–Louis-Jouvet pro­gramme Les Sept Péchés cap­i­taux ; le Châtelet offre enfin L’Homme de la Man­cha puis V’lan dans l’œil ; les Folies Bergère accueil­lent Mer­lin, la légende musi­cale ; le Casi­no de Paris pro­pose Soy de Cuba… ; le Théâtre de la Huchette donne à voir la comédie musi­cale Exit ; le Bal Blomet fait place à Marie Oppert ; la Comédie Bastille reprend Le Malade imag­i­naire en la majeur ; l’Opéra de Massy crée Chan­tons sous la pluie

Lec­tri­ces, lecteurs, nous nous réjouis­sons de vous accom­pa­g­n­er dans cette renais­sance et vous encour­a­geons à aller au spectacle !

le-malade-imaginaire-en-la-majeur2.jpg

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici