Un nouvel album pour Stacey Kent

0
1747

Il y a cer­taines artistes qu’on aime indé­fectible­ment. Stacey Kent fait par­tie de celles-là. Son denier album, disponible depuis le 10 novem­bre, fait la part belle aux com­pos­i­teurs de comédies et films musi­caux. De Michel Legrand, elle reprend « Sum­mer Me, Win­ter Me », (paroles d’Alan et Mar­i­lyn Bergman) qui donne son nom à l’abum, ain­si que « La Valse des lilas ». On y trou­ve « Hap­py Talk », un des airs de Bloody Mary dans South Pacif­ic du duo Rodgers et Ham­mer­stein, et « Show Me », extrait de My Fair Lady d’Alan Jay Lern­er et Fred­er­ick Loewe.

Depuis ses débuts, Stacey Kent puise régulière­ment chez les com­pos­i­teurs du « Great Amer­i­can Song­book ». En 2000, elle rendait hom­mage au plus emblé­ma­tique des danseurs de l’âge d’or d’Hol­ly­wood dans son album Let Your­self Go: Cel­e­brat­ing Fred Astaire. En 2002, elle célébrait l’un des mélodistes les plus accom­plis dans son album In Love Again: The Music of Richard Rodgers. Et l’an­née suiv­ante, elle sor­tait The Boy Next Door, un album qui inclut des chan­sons de Irv­ing Berlin, Cole Porter (Kiss Me, Kate, Any­thing Goes), Rodgers & Ham­mer­stein (Okla­homa!) ou encore « The Trol­ley Song », ren­due célèbre par Judy Gar­land dans le film Meet Me in St. Louis – dont est égale­ment extraite « The Boy Next Door ».

On con­naît égale­ment les affinités de Stacey Kent pour le réper­toire français. Ain­si, le nou­v­el album con­tient deux fois « Ne me quitte pas », l’éter­nel suc­cès de Jacques Brel, en ver­sion française et en ver­sion anglaise, ain­si que « Sous le ciel de Paris » en ver­sion anglaise.

L’al­bum Sum­mer Me, Win­ter Me est disponible sur toutes les plate­formes, notam­ment Qobuz.

Il y a deux ans, Stacey Kent offrait déjà, dans l’émis­sion « Boomerang » de France Inter, une inter­pré­ta­tion sai­sis­sante de « La Valse des lilas » :

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici