A l’ombre des maris chante Brassens

0
117

Jean-Louis Cas­sari­no au chant.
Louis-François Bertin-Hugault au piano.
Georges Gilbert-Cazeneuve aux per­cus­sions.
Gio­van­ni Lica­ta à la con­tre­basse.

A l’om­bre des maris revis­ite les chan­sons de Georges Brassens et rend hom­mage au regard si par­ti­c­uli­er qu’il a posé sur les femmes et les choses de l’amour.

Né de la ren­con­tre entre Jean-Louis Cas­sari­no, chanteur, et Louis-Fran­cois Bertin-Hugault, pianiste, et enrichi des tal­ents de Georges Gilbert-Cazeneuve aux per­cus­sions et de Gio­van­ni Lica­ta à la con­tre­basse, ce quar­tet pro­pose par ses arrange­ments des col­orations orig­i­nales et sur­prenantes qui rap­pel­lent la diver­sité de tons du poète, capa­ble d’une chan­son à l’autre, de pass­er de la ten­dresse à l’ironie et à la provo­ca­tion.