Bel anniversaire, Stephen Sondheim !

0
338

90 ans ce dimanche 22 mars pour le mae­stro de Broad­way, Stephen Sond­heim. Son influ­ence dans le monde de la comédie musi­cale est immense, partagée avec d’autres paroliers-com­pos­i­teurs, et il a gag­né depuis longtemps son statut d’in­con­tourn­able et immor­tel tal­ent de Broad­way.

D’une métic­u­losité impres­sion­nante dans la manière dont il par­le de son tra­vail, con­scient de sa posi­tion dans la sphère de Broad­way, mais avec une curiosité sans cesse en éveil, Stephen Sond­heim n’a jamais choisi la facil­ité. Son immense cul­ture musi­cale (mais pas que) l’a tou­jours poussé à explor­er des formes dans ses œuvres qui peu­vent dérouter, intriguer, mais tirent tou­jours le spec­ta­teur vers le haut. La facil­ité lui est étrangère, l’ex­i­gence un moteur. Nous avons eu la chance de décou­vrir en France, grâce aux choix de Jean-Luc Choplin mais aus­si de l’Opéra de Toulon, plusieurs de ses œuvres. C’est à l’oc­ca­sion des représen­ta­tions de Sweeney Todd en 2011 qu’il est venu vis­iter la mai­son de l’un de ses com­pos­i­teurs fétich­es, Mau­rice Rav­el, le Belvédère à Mont­fort-l’A­mau­ry. Il partage avec ce com­pos­i­teur l’amour des jeux, des énigmes, toute mécanique de pré­ci­sion à l’in­star de cet oiseau qui chante dans sa cage. Et se met­tre au piano de Rav­el quelques min­utes fut, selon ses dires, une grande émo­tion.

Stephen Sond­heim au Belvédère © DR
Stephen Sond­heim au Belvédère © DR

Même si vous con­nais­sez sans doute tout sur Stephen Sond­heim, n’hésitez pas à con­sul­ter notre rubrique con­sacrée aux grands créa­teurs. Un arti­cle y est con­sacré à Stephen Sond­heim. Citons égale­ment le remar­quable livre que lui a con­sacré en 2013 Renaud Machart.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici