Bullets over Broadway

0
1097

Théâtre de l'Atelier – 1, place Charles Dullin, 75018 Paris.
Les 29 et 30 mars à 20h, le 1er avril 2022 à 21h.
Renseignements sur le site de Do's Musical.

Plongez dans le New York des années 1920 et faites la con­nais­sance de David Shayne, un jeune dra­maturge idéal­iste en quête de suc­cès. Inca­pable de financer son spec­ta­cle, le pro­duc­teur de la pièce con­clut un marché auprès d’un red­outé gang­ster du nom de Nick Valen­ti. Léger prob­lème : ce dernier ne lèvera les fonds néces­saires pour pro­duire la pièce qu’à con­di­tion que sa petite amie sans tal­ent obti­enne le rôle prin­ci­pal. Les choses sont sur le point de devenir compliquées…

Notre avis : Le Do’s Musi­cal est l’as­so­ci­a­tion étu­di­ante de comédie musi­cale de l’u­ni­ver­sité Paris-Dauphine — PSL. Créée il y a sept ans par Julia Bardi­non, Thibaut Rérolle et Elodie Paulsrud, elle est aujour­d’hui com­posée d’une ving­taine de chanteur.ses, danseur.ses, comédien.nes et d’un orchestre d’une quin­zaine de musicien.nes. À ceux-là il faut égale­ment ajouter les bricoleur.ses, couturier.es et par­fois styl­istes en charge des décors et des cos­tumes. Une sacrée troupe !

Tous sont des étu­di­ants des étab­lisse­ments de Dauphine et du groupe PSL, et tous sont pas­sion­nés de comédie musi­cale. Chaque année, l’as­so­ci­a­tion présente un nou­veau pro­jet ; la semaine dernière, c’est le célèbre show adap­té du film de Woody Allen, Bul­lets over Broad­way, qui pre­nait vie au théâtre de l’Atelier.

Il a fal­lu huit mois, depuis que l’œu­vre a été choisie jusqu’à la représen­ta­tion, pour que ce pro­jet voit le jour. Des audi­tions au tour­nage du trail­er, en pas­sant par plus de deux cents heures de répéti­tions et une semaine de rési­dence, le chemin fut long et le tra­vail acharné pour ces comé­di­ens, chanteurs et danseurs d’un soir.

On ne peut que soulign­er l’én­ergie avec laque­lle ils sont mon­tés sur scène, devant plusieurs cen­taines d’amis, par­ents et autres curieux, pour vibr­er ensem­ble au rythme d’une pas­sion com­mune. De même que les détails apportés aux cos­tumes de cha­cun des per­son­nages nous immer­gent dans les années vingt. Ent­hou­si­asme et envie, voilà les mots qui qual­i­fient à mer­veille ce que ces étu­di­ants nous ont trans­mis durant plus de deux heures de show, accom­pa­g­nés de leurs treize cama­rades musi­ciens d’une pré­ci­sion exquise. Cer­taines voix se démar­quent et enchantent par­ti­c­ulière­ment les spec­ta­teurs, lais­sant entrevoir – peut-être ? – un avenir promet­teur sur scène.

Un spec­ta­cle qui devrait inspir­er plus d’un étu­di­ant à se lancer dans une telle aven­ture et à goûter au sen­ti­ment grisant de s’emparer d’une œuvre et de la porter sur scène au sein d’une troupe.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici