Canada — It Shoulda Been You (Critique)

0
71
Nao­mi Kra­j­den et Justin Muniz dans It Shoul­da Been You © Andree Lan­thi­er

Livret et paroles : Bri­an Har­grove
Musique et con­cept : Bar­bara Ansel­mi
Direc­trice artis­tique du TYDW : Bry­na Wasser­man
Mise en scène et choré­gra­phies : Jim White
Directeur musi­cal : Nick Burgess
Tra­duc­tion du livret et paroles en yid­dish : Aron Gon­shor et Edit Kku­per

Dis­tri­b­u­tion :
Aman­da Benn, Rosie Callaghan, Moishe Camp­bell, Joanne Cut­ler, Craig Dal­ley, Paula Wolf­man Frank, Karen Karp­man, Bet­ty Kis Mar­er, Nao­mi Kra­j­den, Jor­dana Kujavsky, Han­nah Lecousy, Saman­tha Levy, Cheryl-Ann Lili­eth, Nico­las Man­cu­so, Mike Meli­no, Sam Mel­nick, Merv Mid­dling, Justin Muniz, Karyn Pel­latt-Caron, Marc-André Poulin, Mikey Sam­ra, Sam Stein, Mélanie Thomp­son, Stan Unger.

Remaniée et améliorée par le théâtre yid­dish Dora Wasser­man
Cette comédie musi­cale a été traduite par les coprési­dents du TYDW Edit Kuper et Aron Gon­shor. En plus d’être traduite dans une nou­velle langue, la pro­duc­tion, sous la direc­tion du met­teur en scène et choré­graphe Jim White, a aug­men­té le choeur en amenant le nom­bre total de la dis­tri­b­u­tion à vingt-qua­tre artistes de la com­mu­nauté TYDW, tant des nou­veaux venus que des vétérans. White revient au Segal pour la huitième fois, ses crédits passés au Cen­tre inclu­ent Lies My Father Told Me, On Sec­ond Avenue, et Guys and Dolls. La pro­duc­tion présente égale­ment l’incroyable direc­tion musi­cale de Nick Burgess (Guys and Dolls, The Pro­duc­ers, et Soul Doc­tor).

Notre avis :
La comédie musi­cale It Shoul­da Been You a été présen­tée à Broad­way en 2015 et met­tait en tête d’af­fiche la grande Sier­ra Boggess. Mal­gré la présence de cette grande inter­prète, ce spec­ta­cle n’a pas ren­con­tré le suc­cès escomp­té mais le voilà aujour­d’hui traduite en yid­dish et présen­tée à Mon­tréal.

It Shoul­da Been You racon­te les folles aven­tures des familles juives (les Stein­berg) et chré­ti­ennes (les Howard) le jour du mariage des jeunes tourtereaux, Rebec­ca Stein­berg (Nao­mi Kra­j­den) et Bri­an Howard (Justin Muniz). Ce jour sera rem­pli de sur­pris­es et de secrets : un ex qui fait tout pour que le mariage n’ait pas lieu, une mère qui veut con­trôler la vie de son fils, une sœur aînée qui aimerait bien qu’on lui dise qu’elle est belle, une mère qui doit appren­dre à se taire. It Shoul­da Been You a tout pour faire rire le pub­lic… sauf un bon livret.

Mal­heureuse­ment, cette pièce n’ac­croche pas comme elle le devrait. Il faut atten­dre les quar­ante dernières min­utes du spec­ta­cle — qui dure tout de même près de deux heures, sans entracte — pour com­mencer à sourire et appréci­er le jeu des comé­di­ens et comé­di­ennes. Oui, il y a au cours du spec­ta­cle quelques bonnes répliques mais il manque ce « petit quelque chose« qui fait qu’on sait qu’on va pass­er un bon moment.

Nao­mi Krajden,Chery-Ann Lili­eth, Mike Meli­no et Justin Muniz dans It Shoul­da Been You © Andree Lan­thi­er

La troupe n’a rien à se reprocher. Nous sommes tombés sous le charme de Rosie Callaghan (Jen­ny) qui, mal­gré de récur­rents prob­lèmes de micro­phone, nous a inter­prété des solos à nous couper le souf­fle. Nous devons aus­si saluer son jeu de scène qui est remar­quable. Karen Karp­man (Judy Stein­bertg) dans son rôle de mère — qui n’a pas la langue dans sa poche — nous a fait rire par ses répliques assas­sines et son tal­ent pour la chan­son. Cette pièce nous aura per­mis de décou­vrir ou re-décou­vrir de nom­breux tal­ents dont Mike Meli­no (Greg), Marc-André Poulin (Albert) et Johanne Cut­ler (Geor­gette Howard), entre autres.

On doit avouer que It Shoul­da Been You a le mérite de mon­tr­er de très beaux cos­tumes et un superbe décor : un tra­vail immense a été fait de ce côté-là. Et que dire de l’orchestre qui est placé der­rière la scène et qui a su con­quérir le pub­lic. Cette comédie musi­cale peut compter sur des airs accrocheurs et mélodiques et elle peut, par le fait même, se fier à des inter­prètes de tal­ent pour faire oubli­er la piètre qual­ité de son livret.

Le fait que la pièce soit présen­tée en yid­dish — il y a quelques por­tions chan­tées et par­lées en anglais — ne dérange pas le spec­ta­teur qui peut, au besoin, lire les sur-titres en anglais et en français.

It Shoul­da Been You reste une comédie musi­cale légère avec beau­coup d’en­train et une dis­tri­b­u­tion con­ven­able. Ce n’est pas un incon­tourn­able mais c’est à voir, du moins pour les quar­ante dernières min­utes du spec­ta­cle qui vous en fer­ont voir de toutes les couleurs.