Les coulisses des Trophées de la comédie musicale

0
1914

Regard en Coulisse fait partie des entités fondatrices des Trophées de la comédie musicale, association créée en 2017.
À un mois de la cérémonie qui aura lieu au Casino de Paris le 12 juin prochain, nous vous invitons, avec la complicité de Stéphany Kong, vice-présidente du conseil d’administration, dans les coulisses de l’organisation des Trophées.

Les Trophées de la comédie musi­cale, c’est quoi ?
Il s’agit d’une asso­ci­a­tion créée en 2017 par six entités fon­da­tri­ces aux com­pé­tences com­plé­men­taires et ayant pour pas­sion com­mune – on vous le donne en mille – la comédie musi­cale. À cette époque, peu de récom­pens­es met­tent en avant le théâtre musi­cal et c’est ce qui motive les mem­bres fon­da­teurs. Ils met­tent en place une céré­monie de remise de prix des­tinés à récom­penser et val­oris­er le tra­vail des dif­férents artistes et créat­ifs, don­nant ain­si une place à part entière à ce genre, qui existe pour­tant bel et bien dans le décor ! Le pari est lancé, la créa­tion de l’association est en cours. La pre­mière céré­monie se déroulera sans pub­lic, au Théâtre Trévise, et l’organisation ne cessera de grandir au fil du temps jusqu’à sa cinquième édi­tion cette année, au Casi­no de Paris.

À l’heure actuelle, c’est toute une équipe de bénév­oles qui œuvre assidû­ment pour pro­pos­er chaque année une céré­monie spec­tac­u­laire et riche de sens. Trois pôles prin­ci­paux struc­turent l’organisation de cette soirée : le scrutin, la com­mu­ni­ca­tion et la cérémonie.

Qui peut pré­ten­dre aux Trophées ?
L’organisation des Trophées de la comédie musi­cale pré­cise bien que, dans un but d’équité et d’impartialité cher aux fon­da­teurs, l’éligibilité des spec­ta­cles est déter­minée par qua­tre critères : être à l’af­fiche pour au moins douze dates (hors Fes­ti­val d’Avignon), être pro­duit sur le ter­ri­toire français, rémunér­er son équipe au moins au tarif syn­di­cal et être par­tielle­ment en français.

La pre­mière étape : le scrutin.
Main­tenant qu’on y voit plus clair sur le qui et le quoi, ren­trons con­crète­ment dans la pre­mière par­tie du tra­vail. Anne-Sophie Bon­nal et Stéphany Kong sont, cette année, en charge de cette étape cru­ciale qu’est le scrutin. Elles nous ont donc éclairés sur le sujet, et on peut vous assur­er que c’est sans aucun doute la phase la plus longue et la plus fas­ti­dieuse de l’organisation de cette céré­monie. Elle s’établit presque un an à l’avance. Oui, un an, car elle con­siste à recenser tous les spec­ta­cles se jouant aux qua­tre coins de la France et répon­dant aux critères d’éligibilité rap­pelés ci-dessus. Il s’agit de repér­er, de lis­ter puis de con­tac­ter toutes les com­pag­nies sus­cep­ti­bles de cor­re­spon­dre auxdits critères pour obtenir un cer­ti­fi­cat de pro­duc­tion de leur part. Ce cer­ti­fi­cat, engage­ment de la com­pag­nie que l’œuvre respecte la charte des valeurs des Trophées, est oblig­a­toire pour que le spec­ta­cle soit pleine­ment éli­gi­ble et plus tard, soumis aux votes. Juste­ment, à ce propos…

Qui vote pour les Trophées ?
L’organisation compt­abilise cette année env­i­ron 180 votants. Bien évidem­ment, les mem­bres des six entités fon­da­tri­ces ain­si que le con­seil d’administration de l’association, en font par­tie. À ceux-ci s’ajoutent la presse, les médias spé­cial­istes et fam­i­liers de l’univers de la comédie musi­cale et du théâtre musi­cal, ain­si que des per­son­nal­ités mar­quantes dans ce domaine. Enfin, les nom­més de l’an­née précé­dente peu­vent égale­ment don­ner leur voix.

Il est égale­ment impor­tant de savoir qu’afin que les votes soient aus­si justes et objec­tifs que pos­si­ble, les votants cer­ti­fient dans leur démarche que leur choix est unique­ment basé sur la presta­tion et la qual­ité du tra­vail pro­posé par les artistes, com­pag­nies et ensem­bles nom­més. Ils peu­vent égale­ment s’abstenir dans cer­taines caté­gories s’ils esti­ment man­quer d’objectivité ou s’ils n’ont pas vu suff­isam­ment d’œuvres par­mi celles qui sont pro­posées. D’ailleurs, pour per­me­t­tre aux votants de faire leur choix dans les meilleures con­di­tions, l’équipe Scrutin pro­pose aux com­pag­nies et pro­duc­tions d’envoyer une cap­ta­tion du spec­ta­cle en com­péti­tion, à l’unique usage des votants, évidemment.

Et le pub­lic dans tout ça ?
Votre avis compte égale­ment ! Vous, adeptes du genre, spec­ta­teurs assidus et lecteurs fidèles de nos colonnes, vous pou­vez pren­dre part aux votes et aider votre spec­ta­cle musi­cal préféré à obtenir le Trophée du pub­lic. Cer­tains théâtres accueil­lant des pièces éli­gi­bles pro­posent un QR Code à scan­ner ; si ce n’est pas le cas, ren­dez-vous sur les réseaux soci­aux, qui restent un très bon moyen de soutenir votre œuvre favorite, ou bien tout sim­ple­ment sur le site offi­ciel des Trophées de la comédie musi­cale. Allez, on vous aide un peu : vous pou­vez vot­er ici ; mais ne tardez pas, vous n’avez que jusqu’au mer­cre­di 17 mai minuit !

Par ailleurs, pour par­ticiper au développe­ment de l’or­gan­i­sa­tion, vous pou­vez l’aider en faisant un don ici. Et si vous souhaitez assis­ter à la céré­monie et être des nôtres le lun­di 12 juin, c’est pos­si­ble égale­ment, vous pou­vez réserv­er votre place juste là.

Qui s’occupe du grand soir ?
Après les votes, la phase scrutin arrive peu à peu à son terme, tout est compt­abil­isé et très peu de per­son­nes con­nais­sent les résul­tats, leurs iden­tités seront d’ailleurs tenues secrètes pour des raisons évi­dentes de sécurité.

L’équipe Com­mu­ni­ca­tion entre alors en jeu, c’est elle qui s’adresse directe­ment à vous et vous tient informé.es des dif­férentes étapes de la céré­monie. Nous avons ren­con­tré Gabrielle Caray­on, respon­s­able de la com­mu­ni­ca­tion, qui nous en apprend d’a­van­tage sur le sujet. En plus d’al­i­menter les réseaux soci­aux et d’annoncer les dates clés des votes, la Com­mu­ni­ca­tion œuvre à dévelop­per la notoriété et la vis­i­bil­ité de l’association. L’équipe fédère le pub­lic, les blogueurs et la presse autour de la comédie musi­cale et met en avant les créat­ifs impliqués dans la céré­monie. Car oui, le jour J avance à grands pas et le tra­vail de l’ombre de l’équipe artis­tique pren­dra bien­tôt vie sur la scène du Casi­no de Paris.

Pen­dant que la phase scrutin regroupe les artistes et spec­ta­cles nom­més, chaque année, sous la direc­tion artis­tique de Christo­pher Lopez, le pôle Céré­monie recrute un ou plusieurs auteur.rices, un maître et/ou une maîtresse de céré­monie, des invités, des remet­tants ain­si que le Chœur des Trophées. Ce dernier est com­posé d’élèves de plusieurs écoles de comédie musi­cale audi­tion­nés spé­ciale­ment pour l’oc­ca­sion et qui par­ticiper­ont aux numéros orig­in­aux présen­tés dans un mois. Une soirée comme celle-ci ne se fait pas en un jour ! Des mois d’écriture et de pré­pa­ra­tion sont néces­saires pour vous offrir un spec­ta­cle digne de ce nom.

On me glisse d’ailleurs à l’oreillette que vous avez pu décou­vrir dernière­ment qu’Alexis Meri­aux est l’auteur de la cinquième édi­tion, que Léa Rulh aura en charge la direc­tion musi­cale et sign­era la com­po­si­tion du numéro final, et que Vanes­sa Cail­hol et Gwen­dal Mari­moutou en seront les maîtres.ses de céré­monie. On ne vous en dira pas plus pour l’instant, les dernières nou­velles seront vis­i­bles sur les réseaux soci­aux, ou si vous préférez garder un peu de mys­tère, ren­dez-vous directe­ment le lun­di 12 juin au Casi­no de Paris.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici