Un soir à Broadway (Critique)

0
72

Avec Diana Hig­bee, Sarah Laz­erges, Anand­ha Seetha­nen
Piano : Gas­pard Thomas

Résumé : Prenez trois chanteuses-comé­di­ennes aux per­son­nal­ités bien trem­pées, un jeune pianiste vir­tu­ose, des airs con­nus et moins con­nus du grand réper­toire de la comédie musi­cale améri­caine, sec­ouez le tout, et vous obtien­drez un réc­i­tal glam­our et pétil­lant à souhait ! Il y a une magie dans la comédie musi­cale améri­caine. Que l’on ait vu ou pas, sur scène ou au ciné­ma, le Magi­cien d’Oz, Singing in The Rain, West Side Sto­ry, New York New York, cette magie a tra­ver­sé une grande par­tie du 20ème siè­cle pour arriv­er jusqu’à nous intacte, à tra­vers des airs qui sont entrés dans le réper­toire pop­u­laire de la chan­son : Over The Rain­bow, I Feel Pret­ty… C’est presque tou­jours avec un cer­tain enchante­ment que l’on écoute ces airs, qu’on les redé­cou­vre par de nou­veaux inter­prètes qui y amè­nent leur tem­péra­ment, sans doute aus­si leur fan­taisie, et les donne à enten­dre d’une manière inédite.

Un Soir à Broad­way ! est une invi­ta­tion à pass­er un moment musi­cal en com­pag­nie de qua­tre artistes plein de sen­si­bil­ité et d’audace, et surtout friands de l’exercice d’interprétation qui con­siste à restituer de ces airs toute leur folie, leur roman­tisme, leur sens du drame ou du comique.

Le flo­rilège choisi, qui marie sans com­plexe la légèreté à l’exigence vocale et musi­cale, présente des œuvres qui s’étalent sur près d’un siè­cle de comédie musi­cale en ren­dant hom­mage à des com­pos­i­teurs célébrés tels que G. Gersh­win, K. Weill, C. Porter, L. Bern­stein, et aus­si à des noms plus mécon­nus du grand pub­lic mais non moins impor­tants comme I. Berlin, Kan­der & Ebb, S. Sond­heim…

Lais­sons-nous emporter dans cet univers aux mul­ti­ples facettes, qui au-delà de l’art de l’enter­tain­ment, est aus­si un genre musi­cal et théâ­tral qui « fait société ».

Notre avis : Comme chaque année, le Fes­ti­val de Saint-Céré pro­pose une sélec­tion éclec­tique autour du théâtre musi­cal, de l’opéra à l’opérette, en pas­sant par la comédie musi­cale et les réc­i­tals. Dans un reg­istre qui nous intéresse par­ti­c­ulière­ment, Un Soir à Broad­way, mené par trois habituées du fes­ti­val (Anand­ha Seetha­nen, Diana Hig­bee, Sarah Laz­erges) est un réc­i­tal explo­rant l’âge d’or de Broad­way, le « legit musi­cal » dont les airs sont par­ti­c­ulière­ment seyants aux sopra­nos, et aux voix lyriques, ou « lyrisantes ». On retrou­ve donc un réper­toire clas­sique : Gersh­win (Por­gy & Bess), Irv­ing Berlin (Annie Get Your Gun), Leonard Bern­stein (West Side Sto­ry), Sond­heim (Fol­lies), des stan­dards pop­u­lar­isés par Hol­ly­wood (« Over The Rain­bow », « Sin­gin » In The Rain », « New York, New York »…) et quelques incur­sions dans un réper­toire plus con­tem­po­rain comme « The Girl From 14 G », de Tesori & Scan­lan, ren­du pop­u­laire par Kristin Chenoweth. Ce spec­ta­cle d’une heure per­met à cha­cune de ses inter­prètes de nous mon­tr­er leur jolie palette, par­fois comique, par­fois dra­ma­tique, dans un mag­nifique cadre, dif­férent à chaque représen­ta­tion, où Broad­way s’in­vite dans la mag­nifique cam­pagne lotoise.

Lun­di 29 juil­let 21h00 — Place du Four Bas, Mar­tel
Ven­dre­di 02 août 21h00 — Château de Mon­tal, Saint-Jean Lespinasse
Dimanche 04 août 21h00 — Château, Cure­monte
Lun­di 05 août 21h00 — Abba­tiale, Les Junies