Wonderful Town

0
182

Comédie musi­cale améri­caine de Leonard Bern­stein (1918–1990).
Livret : Jerome Chodor­ov & Joseph Fields.
Lyrics : Bet­ty Com­den & Adolph Green.
Créa­tion : Broad­way, Win­ter Gar­den The­atre, 25 févri­er 1953.
Créa­tion en France — Nou­velle pro­duc­tion Pro­duc­tion — Opéra de Toulon.
Chan­té en anglais.
Direc­tion musi­cale : Lar­ry Blank.
Mise en scène : Olivi­er Bénézech.
Choré­gra­phie : Johan Nus.
Scéno­gra­phie : Luc Lon­di­veau.
Cos­tumes : Frédéric Olivi­er.
Orchestre et Choeur de l’Opéra de Toulon.

Avec : Jas­mine Roy, Rafaëlle Cohen, Dalia Con­stan­tin, Van Kem­pen, Maxime de Tole­do, Thomas Boutili­er, Franck Lopez, Jacques Verzi­er, Scott Emer­son, Sinan Bertrand & Julien Salvia.

À tra­vers les improb­a­bles péré­gri­na­tions de deux soeurs qui débar­quent du fin fond de l’Ohio pour ten­ter leur chance à New York, Bern­stein affirme son amour pour cette ville. Won­der­ful Town, avec ses épisodes choré­graphiques sur­voltés et sa somptueuse orches­tra­tion, est un prélude à West Side Sto­ry.

L’atmosphère élec­trique des quartiers branchés de Green­wich Vil­lage et de Chelsea, est incroy­able­ment décrite par des rythmes jazzy et lati­nos.

Une his­toire loufoque et dingue où tout finit par une seule atti­tude : « Swing ! ».