Casting pour Jeanne d’Arc

1
7649

Dans le cadre de la réal­i­sa­tion du spec­ta­cle musi­cal Jeanne d’Arc, l’épopée (Med­ley Prod / Jean-Jacques Rouzi­er – paroles et livret : Sébastien Dienger et Jérôme Hum­bert – musiques : Valen­tine Jacob), dont les représen­ta­tions sont prévues pen­dant la sai­son 2022–2023 au min­i­mum (en fonc­tion de l’évolution de la crise san­i­taire : toutes les infor­ma­tions néces­saires et plus en détails seront com­mu­niquées dès que cela sera pos­si­ble), sont recherché.es :

? Jeanne d’Arc : chanteuse entre 18 et 20 ans
Mer­ci d’envoyer une biogra­phie ou un cv artis­tique, une pho­to en pied ain­si qu’une vidéo où vous reprenez le titre « Pourquoi moi ? » de la comédie musi­cale Bernadette de Lour­des.

? La Con­science : jeune chanteuse entre 18 et 30 ans
Mer­ci d’envoyer une biogra­phie ou un cv artis­tique, une pho­to en pied ain­si qu’une vidéo où vous reprenez le titre « L’Inacceptable » de la comédie musi­cale Les Dix Com­man­de­ments.

? Bertrand De Poulengy : un chanteur entre 25 et 35 ans
Mer­ci d’envoyer une biogra­phie ou un cv artis­tique, une pho­to en pied ain­si qu’une vidéo où vous reprenez le titre « Être à la hau­teur » de la comédie musi­cale Le Roi Soleil.

⚔️ Robert de Bau­dri­court : un chanteur entre 35 et 45 ans
Mer­ci d’envoyer une biogra­phie ou un cv artis­tique, une pho­to en pied ain­si qu’une vidéo où vous reprenez le titre « La Peine max­i­mum » de la comédie musi­cale Les Dix Com­man­de­ments.

? Hen­ri V : un chanteur entre 35 et 45 ans
Mer­ci d’envoyer une biogra­phie ou un cv artis­tique, une pho­to en pied ain­si qu’une vidéo où vous reprenez le titre « Tu vas me détru­ire » de la comédie musi­cale Notre-Dame de Paris.

Les can­di­da­tures sont à envoy­er à castingmusicalshow@gmail.com. Les audi­tions finales auront lieu à Paris en sep­tem­bre 2022.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Since one of the char­ac­ters is called « the con­science », I assume this is based on Besson’s film? His­to­ri­ans have point­ed out that his film was one of the worst since it dis­tort­ed his­to­ry beyond recog­ni­tion on many points, includ­ing and espe­cial­ly the scene with « the con­science » (the scriptwriter, Andrew Birkin, said that scene was intend­ed to pro­mote his own view that Joan betrayed her reli­gion by tak­ing any role in a mil­i­tary cam­paign, hence he wrote the script to make her reject her own visions and mis­sion). The eye­wit­ness­es at her tri­al said she nev­er reject­ed her visions even at her execution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici