Kinorama, une exploration réussie d’un répertoire méconnu

0
871

Membres actifs des Frivolités Parisiennes, ces jeunes musiciens talentueux ont souhaité s’associer en sextuor pour mettre à l’honneur un répertoire encore inédit pour la compagnie, celui de la République de Weimar.

À travers les chansons de films produits par la société UFA au début du parlant – on tournait alors le même film dans plusieurs langues différentes – mais également en puisant dans le répertoire des revues berlinoises d’avant 1933, qui, comme les chansons de films entendues dans les salles obscures, fleurirent aussi sur les scènes des music-halls parisiens, Kinorama rend hommage à ces fameux compositeurs tels Werner Richard Heymann, Paul Abraham, Friedrich Hollaender, Walter Jurmann, Bronislav Kaper, Fritz Rotter ou encore Mischa Spoliansky, qui, contraints à l’exil pour fuir le nazisme, essaimèrent à Paris, Londres ou Hollywood, où leurs carrières connurent de fructueux développements.

Ne nous per­dons pas en con­jec­tures : cette explo­ration du réper­toire alle­mand, reflet d’une époque où une insou­ciance allait vite être bal­ayée par les hor­reurs du nazisme et de la Sec­onde Guerre mon­di­ale, se savoure avec délice. Que ce soit la voix épatante de Marie Lenor­mand ou chaque instru­men­tiste du sex­tuor qui per­met à l’auditeur de retrou­ver un peu de ce sel qui fit de cette péri­ode un eldo­ra­do musi­cal swinguant, élé­gant et libre, tout est là pour plonger le pub­lic dans un état de jubi­la­tion. Con­tex­tu­al­isé avec soin, mais sans pesan­teur, le choix de chaque air s’avère une excel­lente idée qui per­met d’apprécier, en out­re, le soin porté à chaque arrange­ment, bril­lant. Le tout ren­for­cé par une inter­pré­ta­tion toute en mal­ice. L’écrin du Bal Blomet sem­ble idéal pour cet opus qui, espérons-le, sera suivi de beau­coup d’autres. Le fan­tôme de Christo­pher Ish­er­wood devait sans doute se régaler en coulisse.

L'équipe de Kinorama, le 5 mars 2022
L’équipe de Kino­ra­ma, le 5 mars 2022
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici