Les Swinging Poules (Critique)

0
138

Essaïon
6, rue Pierre au lard
75004 Paris
Métro Hôtel de Ville

Du 04 févri­er au 10 avril 2019
Les lundis mardis, et mer­cre­dis à 21h30
Relâch­es le 25 Mars et le 9 avril

Mis en scène par Flan­nan Obé
Au piano Philippe Bro­card
Avec Flo­rence Andrieu, Char­lotte Bail­lot et Car­o­line Mon­tier
Durée : 1h20

Résumé : Accom­pa­g­né de leur pianiste aux doigts d’or, le trio fait swinguer des chan­sons des années 50 et 60, mais aus­si quelques tubes plus récents, et met plumages et ram­ages au ser­vice d’arrangements musi­caux soignés, d’adaptations sur mesure et de choré­gra­phies loufo­ques… Cadences infer­nales, envie d’évasion, et recettes du bon­heur :
Les Swing­ing Poules vont vous éclabouss­er !

Notre avis : Les Swing­ing Poules revi­en­nent avec leur nou­veau spec­ta­cle au Théâtre Essaion ! Un trio de choc com­plice qui nous emmène swinguer au rythme effréné du piano. Trois per­son­nal­ités, trois voix qui s’harmonisent par­faite­ment, mais avec leur spé­ci­ficité pro­pre que nous vous lais­serons le plaisir de décou­vrir. Le pub­lic revis­ite les chan­sons pop­u­laires avec humour, énergie et vocalis­es ! Si le réper­toire est par­fois assez pointu, on recon­naî­tra tout de même les airs de Queen, Clo-Clo, Hen­ri Sal­vador, et bien d’autres… Les filles sont à la fois comiques, touchantes et éblouis­santes. Alliant tech­nique vocale et présence scénique, les Swing­ing Poules nous offrent un univers musi­cal déjan­té, soutenu par une belle per­for­mance du pianiste, pour s’échapper du quo­ti­di­en et voir la vie en couleurs. Par ailleurs, la petite salle en sous-sol du Théâtre donne au spec­ta­cle une intim­ité par laque­lle un lien se crée entre les acteurs et le pub­lic et per­dure tout au long du show. On chante, on rit, on en ressort con­quis et avec le sourire ! Si vous avez envie de respir­er un peu l’air du jazz, Les Swing­ing Poules c’est jusqu’au 10 avril !