Célestine et la Tour des nuages

0
161

Théâtre de la Comédie Nation — 77, rue de Montreuil — 75011 Paris.
Du 10 au 14 février 2020.

Musique : Nel­ly Sta­jic.
Livret : Clara d’Agosti­no et Meh­di Vigi­er.
Mise en scène : Clara d’Agostino.
Choré­gra­phie : Joseph Lau­rent.
Assis­tante : Lara Peglias­co.
Avec Noé Pflieger, Mar­i­anne Mil­let, Hadri­an Lev­êque, Marie Arnold et Jonathan Goy­vaertz (piano).

1889, alors que l’exposition uni­verselle de Paris fume à tous les coins de rue, Céles­tine, rêveuse et pas­sion­née de lec­ture devient l’as­sis­tante du pro­fesseur Fournier, un his­to­rien théoricien quelque peu loufoque. Propul­sée dans un Paris en pleine ébul­li­tion, elle fait la con­nais­sance de Mira, une tech­ni­ci­enne syn­di­cal­isée, dont le rêve est de devenir la pre­mière avi­atrice. Grâce à Céles­tine, nos trois pro­tag­o­nistes for­ment rapi­de­ment un trio pour le moins orig­i­nal. Le pro­fesseur Fournier fait alors une révéla­tion fra­cas­sante aux deux jeunes femmes : l’organisation de l’ex­po­si­tion uni­verselle et la con­struc­tion de la tour Eif­fel sont le résul­tat d’un com­plot orchestré par une con­frérie secrète. Cent trente ans après la con­struc­tion de la tour Eif­fel, Céles­tine et la Tour des nuages réin­vente les orig­ines de la con­struc­tion du mon­u­ment en rebondis­sant sur l’époque indus­trielle, l’univers de Jules Verne et le mou­ve­ment Steam­punk. Ce spec­ta­cle musi­cal famil­ial et inter­ac­t­if vous fera voy­ager en aéronef dans une aven­ture rétro-fic­tive digne de ce nom !

Notre avis : C’est un petit dia­mant qui a bril­lé ces derniers jours à la Comédie Nation. À peine une pre­mière semaine de représen­ta­tions pour la troupe de Céles­tine et la Tour des nuages et le résul­tat était plus que sat­is­faisant ! La superbe musique de Nel­ly Sta­jic épouse par­faite­ment l’u­nivers du livret et la mise en scène, fine­ment menée, se révèle astu­cieuse et ludique tout du long. Par ailleurs, le spec­ta­cle est inter­ac­t­if et per­met même aux enfants de créer leur pro­pre ver­sion de l’his­toire.

Imag­i­na­tion et péripéties sont les maîtres-mots de cette œuvre énergique et sur­voltée. L’his­toire foi­sonne d’événe­ments et de détails, et Léon, le nar­ra­teur, guide les spec­ta­teurs avec soin au cœur d’un Paris rocam­bo­lesque où les enfants peu­vent rêver et embar­quer dans un fan­tas­tique voy­age dans le temps riche en rebondisse­ments. Un mes­sage écologique, sans doute un peu para­chuté mais qui vient ancr­er le réc­it dans la réal­ité, con­clut un agréable moment en com­pag­nie de la jeune et mal­adroite Céles­tine, du loufoque pro­fesseur Fournier et de la téméraire Mira.

Tous ces ingré­di­ents con­tribuent, en somme, à faire de ce spec­ta­cle musi­cal un diver­tisse­ment famil­ial de qual­ité : les grands comme les petits s’émer­veil­lent des aven­tures de ces fasci­nants per­son­nages aux car­ac­tères bien trem­pés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici