Broadway au Carré ouvre sa cinquième saison en fanfare !

0
117

C’est avec deux soirées « best of » que le coup d’en­voi de la sai­son cinq de Broad­way Au Car­ré a été don­né, ce lun­di, à la Comédie Nation. Pour ces deux con­certs, le pub­lic a eu droit a une sélec­tion rétro­spec­tive des qua­tre années d’ex­is­tence de ce regroupe­ment d’artistes créé par Lisan­dro Nesis.

Une reprise placée sous le signe de la nos­tal­gie, où les artistes s’enchaînent sur scène pour inter­préter les morceaux les plus emblé­ma­tiques de l’as­so­ci­a­tion, asso­ciés à chaque fois à quelques détails sur le com­pos­i­teur et la comédie musi­cale dont la chan­son est extraite. On (re)découvre l’his­torique bien fourni de Broad­way au Car­ré, avec des extraits de comédies musi­cales des nom­breux auteurs invités durant ces qua­tre années, ain­si que des con­certs don­nées dans des salles emblé­ma­tiques comme 54 Below ou le Duplex à New York.

Un moyen aus­si de célébr­er la richesse de la comédie musi­cale améri­caine, avec des numéros aus­si var­iés que The Phone Call, une con­ver­sa­tion télé­phonique décalée où un homme tente de con­va­in­cre un autre de devenir son « bro », ou I’ll Be Here, où une femme racon­te la perte de son mari dans les atten­tats du 11 sep­tem­bre. Des instants forts, où les artistes sur­pren­nent, émeu­vent, et impres­sion­nent par leur tal­ent. Une troupe d’ex­cep­tion s’est réu­nie pour l’oc­ca­sion avec une quin­zaine d’in­ter­prètes dont Prisca Demarez (Oliv­er Twist, Avenue Q, Cats…), Bastien Jacque­mart (La Belle et la Bête…), Manon Taris (La Belle et la Bête, Le Bal des Vam­pires…), Marie Oppert (Les Para­pluies de Cher­bourg, The Sound Of Music), Mar­i­on Préïté (Bien­tôt à l’af­fiche de Tom Sawyer le Musi­cal), Lily Ker­hoas (Grease…) et bien d’autres.

Une sai­son qui s’an­nonce riche, et dont on est impa­tient de décou­vrir la suite de la pro­gram­ma­tion. Le for­mat change cette année avec deux dates tous les deux mois, et dont les prochaines sont prévues pour novem­bre.