Le film musical Annette de Leos Carax ouvrira le prochain Festival de Cannes

0
595

Adam Driver et Marion Cotillard sont à l’affiche de ce long-métrage façon opéra-rock qui sortira dans les salles françaises le 6 juillet 2021.

C’est une mai­gre con­so­la­tion pour les ama­teurs de spec­ta­cles et de films musi­caux, en cette fin d’an­née sans scènes : une comédie musi­cale fera de nou­veau l’ou­ver­ture du Fes­ti­val de Cannes, le mar­di 6 juil­let prochain.

Vingt ans après Moulin Rouge!, c’est cette fois Annette, signé Leos Carax (Boy Meets Girl, Holy Motors), qui don­nera en effet le coup d’envoi des fes­tiv­ités can­nois­es pour leur 74e édi­tion et sera pro­jeté en avant-pre­mière mondiale.

Neuf ans après Holy Motors, le réal­isa­teur des Amants du Pont-Neuf a choisi Adam Dri­ver (Star Wars – Le Réveil de la force), Mar­i­on Cotil­lard et Simon Hel­berg (The Big Bang The­o­ry, Flo­rence Fos­ter Jenk­ins) pour ce nou­veau long-métrage, son pre­mier en anglais, dont beau­coup atten­dent avec impa­tience le résul­tat, scru­tant la moin­dre information…

Seule une courte présen­ta­tion a été pub­liée pour résumer Annette : « Los Ange­les, de nos jours. Hen­ry est un comé­di­en de stand-up à l’humour féroce. Ann, une can­ta­trice de renom­mée inter­na­tionale. Ensem­ble, sous le feu des pro­jecteurs, ils for­ment un cou­ple épanoui et glam­our. La nais­sance de leur pre­mier enfant, Annette, une fil­lette mys­térieuse au des­tin excep­tion­nel, va boule­vers­er leur vie. »

Mis en musique par le mythique groupe des Sparks – ce duo améri­cain, fig­ure de la musique alter­na­tive depuis les années 1970 –, à qui l’on doit l’idée orig­i­nale, Annette aura vis­i­ble­ment des allures d’opéra-rock, si l’on se fie aux pre­mières images dévoilées le 20 avril dernier (bande-annonce ci-dessous).

Par ailleurs, selon les dernières rumeurs, 95 % des dia­logues seraient chan­tés et cette comédie musi­cale rendrait hom­mage à plusieurs gen­res du sep­tième art

Atten­tion cepen­dant : pas ques­tion pour les créa­teurs de rééditer La La Land. « Avec Leos, c’est une osmose artis­tique […].  [Pour Annette], nous voulions à tout prix éviter de faire un film comme La La Land, avec ses choré­gra­phies tra­di­tion­nelles, son hom­mage un peu trop mar­qué à l’Âge d’or hol­ly­woo­d­i­en. Notre univers n’a rien à voir avec ça, les gestes sont beau­coup moins opéra­tiques, les per­son­nages moins caté­goris­ables, un peu comme ceux d’Holy Motors » expli­quaient-ils il y a quelques années au mag­a­zine TROISCOULEURS (MK2).

A  not­er qu’Annette est égale­ment sélec­tion­né en compétition.

Le 74e Fes­ti­val de Cannes se tien­dra du 6 au 17 juil­let et son jury sera présidé par Spike Lee.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici