Châtelet Musical Club #1

0
722

Théâtre du Châtelet – 2, rue Édouard Colonne, 75001 Paris.
Samedi 18 septembre à 18 h. Grand Foyer. Durée : une heure. Tarif : 15 €.
Réservations et renseignements sur le site du Châtelet.

Un hom­mage à la comédie musi­cale sous toutes ses formes, sans préjugé et sans complexe !

Ces con­certs d’une heure offrent un panora­ma du théâtre musi­cal et l’occasion de revis­iter stan­dards et pépites du réper­toire, accom­pa­g­nés au piano, dans une ambiance chaleureuse de cabaret.

Le Châtelet Musi­cal Club est un nou­veau ren­dez-vous men­su­el au Grand Foy­er. Dans un esprit con­vivial et fes­tif, Jas­mine Roy (Kiss Me Kate, Les Para­pluies de Cher­bourg, Into the Woods) chante et accueille les invités (artistes con­fir­més, nou­veaux tal­ents, étu­di­ants des class­es de comédie musi­cale du Grand Paris).
Le con­cert débutera par des airs de comédies musi­cales améri­caines, puis con­tin­uera par des chan­sons tirées d’opérettes, sur une propo­si­tion de Christophe Miram­beau. Dans un troisième temps, ce seront les comédies musi­cales français­es et fran­coph­o­nes con­tem­po­raines qui seront mis à l’honneur. Enfin, le con­cert se ter­min­era par la venue d’un jeune artiste qui vien­dra présen­ter l’une de ses œuvres.

Notre avis : Lance­ment par­faite­ment réus­si pour cette série conçue par Jean-Philippe Delavault pour le Théâtre du Châtelet de dix ren­dez-vous qui s’égrèneront une fois par mois tout au long de la saison.

Dans l’espace du Grand Foy­er, la prox­im­ité entre scène et pub­lic favorise l’intimité du moment, entre apéro-con­cert et cabaret. Jas­mine Roy passe avec élé­gance et maes­tria de son rôle de maîtresse de céré­monie à ceux qu’elle chante, sans oubli­er son engage­ment bien­veil­lant à soutenir la jeune généra­tion par son savoir-faire de pro­fes­sion­nelle aguerrie.

On vient au Châtelet Musi­cal Club pour écouter les mon­u­ments des com­pos­i­teurs cultes – les Bern­stein, Rodgers, Gersh­win, Porter… les Legrand, Schön­berg, Berg­er… – mais aus­si les plus petites formes qui ont fait l’actualité de ces dernières années, et pour se rap­pel­er les pépites oubliées mais tou­jours pétil­lantes et rafraîchissantes du réper­toire français qui a mar­qué les nobles heures du Châtelet. On y décou­vre aus­si des pro­jets qui se joueront prochaine­ment. Et on s’en repart non sans avoir enton­né à pleins poumons le grand finale.

En cette pre­mière édi­tion, aucune fausse note : le plaisir infuse dès l’ouverture du rideau et les pre­mières notes de « Wilkom­men » dans une atmo­sphère décon­trac­tée et maîtrisée. Pierre Der­het et Judith Fa se tail­lent la part du lion, voix séduisantes, dic­tion claire et présence assurée dans des extraits de West Side Sto­ry, lui se lançant ensuite avec jovi­al­ité dans un pit­toresque « Je vends des pétu­nias » enton­né par un torero recon­ver­ti en fleuriste (!), elle bad­i­nant à souhait dans un « Yes ! » mutin et espiè­gle. On se réjouit de la spon­tanéité de la classe libre de comédie musi­cale du cours Flo­rent aus­si à l’aise dans les syn­copes délurées de « Amer­i­ca » que dans la poésie ray­on­nante de « Some­where » ou dans le swing irré­sistible d’un pot-pour­ri d’ex­traits de Chance – séquence nos­tal­gie garantie avec un « 99 mil­lions d’euros » dont on se sur­prend à susurrer les paroles der­rière son masque tout en frétil­lant sur sa chaise. On retrou­ve avec bon­heur toute l’intensité de Sophie Del­mas dans un extrait de 1984, un pro­jet d’Éric Melville inspiré du ter­ri­fi­ant roman éponyme de George Orwell, à qui l’on souhaite de trou­ver ses pro­duc­teurs et son chemin vers les scènes. Le rythme entraî­nant de la « Con­ga » de Won­der­ful Town vient ponctuer les soix­ante min­utes de spec­ta­cle qu’on aimerait voir se pro­longer… Applaud­isse­ments nour­ris aux organ­isa­teurs, aux tech­ni­ciens et aux artistes, sans oubli­er de remerci­er l’indéfectible Daniel Glet, pianiste, arrangeur et accom­pa­g­na­teur d’exception, qui assure les cinq pre­miers volets de la série.

Un for­mat idéal pour s’immerger, en famille ou entre afi­ciona­dos du genre, dans une comédie musi­cale de qual­ité. Réservez vite vos bil­lets pour les prochaines séances sur le site du Châtelet ! C’est une fois par mois. Les prochaines têtes d’affiche don­nent le ver­tige : Marie Oppert, Vin­cent Heden, Emma Kate Nel­son, Isabelle Georges, Édouard Thiébaut, Olivi­er Bre­it­man, Alexan­dre Faitrouni, Rachel Pig­not, Hervé Devold­er, Jérôme Pradon, Alexan­dre Bon­stein, Isabelle Fer­ron, Axelle Fanyo, Philippe Bro­card, Natal­ie Dessay… Et arrivez tôt pour sirot­er un verre au son du piano qui impro­vise sur les thèmes à l’affiche du jour : les portes ouvrent une heure avant le début du concert.

En parte­nar­i­at avec l’incontournable « 42e rue » de France Musique, qui accueil­lait, le 12 sep­tem­bre dernier, les artistes de ce pre­mier ren­dez-vous.

Prochains ren­dez-vous du Châtelet Musi­cal Club : le 16 octo­bre à 18 heures (avec notam­ment Marie Oppert et Vin­cent Heden), le 21 novem­bre à 11 heures (avec notam­ment Emma Kate Nel­son et Isabelle Georges).

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici