Broadway a fait fortune pendant les fêtes

0
737

Pour Broad­way, ça a été la fête ! Alors que, depuis la fin du con­fine­ment causé par la Covid-19, on déplo­rait le retour anémique des ama­teurs de spec­ta­cles hors norme à Broad­way – cause de l’ar­rêt de plusieurs pièces qui ne fai­saient plus recette –, les fêtes de fin d’année ont mar­qué un retour aus­si spec­tac­u­laire qu’inattendu. Pour la pre­mière fois de l’his­toire de Broad­way, les 33 œuvres encore à l’affiche – 22 comédies musi­cales et 11 pièces – ont en effet enreg­istré, pour les fêtes de Noël et du Nou­v­el An, un niveau de recettes jamais atteint précédem­ment. Au bas mot : près de 52 mil­lions de dol­lars, avec 21 spec­ta­cles dépas­sant le mil­lion de dol­lars en une semaine !

En tête de ces recettes explo­sives, The Lion King, qui vient de fêter son 25e anniver­saire, s’est dis­tin­gué en bat­tant tous les records, avec 4,3 mil­lions en une semaine – une somme jamais enreg­istrée jusque-là. Loin d’être en reste, la reprise de Chica­go de Kan­der et Ebb, à l’affiche depuis 1996, a dépassé les records des comédies musi­cales améri­caines, en empochant 1 299 000 dol­lars entre Noël et le Nou­v­el An.

Il faut quand même recon­naître qu’il y a une rai­son val­able à ces résul­tats : Noël et le Nou­v­el An tombant tous les deux un dimanche, un jour sup­plé­men­taire s’est ajouté au comp­tage heb­do­madaire – les sommes encais­sées reflè­tent un sur­croît de béné­fices puisqu’elles sont compt­abil­isées sur neuf jours et non huit, comme c’est la cou­tume. De plus, cela avait égale­ment per­mis à cer­taines pro­duc­tions de pro­gram­mer une représen­ta­tion sup­plé­men­taire aux huit présen­tées dans le cadre d’une semaine simple.

Mais il est un fait indé­ni­able, c’est que les spec­ta­teurs ont prof­ité de l’occasion pour venir en masse à Broad­way, en lais­sant der­rière eux leur peur du virus, pour venir appréci­er les spec­ta­cles réels, bien plus agréables à leurs yeux que les spec­ta­cles virtuels, ciné­ma et télévi­sion entre autres.

Par­mi les autres comédies musi­cales notoires qui ont aus­si béné­fi­cié de cette reprise inespérée, notons Fun­ny Girl avec Lea Michele en vedette ; Beetle­juice, qui a annon­cé sa dernière représen­ta­tion pour ce dimanche 8 jan­vi­er 2023 ; Six, l’histoire des six femmes d’Henry VIII d’Angleterre sous forme d’un con­cert pop ; et & Juli­et, qui reprend l’histoire de Roméo et Juli­ette en sup­posant qu’ils n’étaient pas morts comme l’avait souhaité Shake­speare. Tous ces musi­cals ont ain­si, entre le 24 décem­bre et le 1er jan­vi­er, engrangé plus de recettes qu’ils n’avaient enreg­istrées jusqu’alors.

Par­mi ces grandes têtes d’affiche, il faut encore nom­mer The Music Man avec Hugh Jack­man et Sut­ton Fos­ter en vedettes ; Hamil­ton, qui con­tin­ue d’être un pôle d’attraction majeur pour les spec­ta­teurs ; Wicked, qui attire autant les foules qu’au pre­mier jour il y a vingt ans ; et surtout The Phan­tom of the Opera, qui, depuis qu’a été annon­cé son arrêt prochain, voit les spec­ta­teurs accourir en nom­bre pour une dernière visite.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici