Julie Andrews va recevoir une nouvelle récompense

0
82

Julie Andrews, fig­ure incon­tourn­able du musi­cal, tant sur scène qu’à l’écran, a reçu un Lion d’or d’hon­neur lors de la Mostra de Venise en sep­tem­bre 2019, comme vous pou­vez le voir sur cette pho­to. Quelques mois plus tard, le 25 avril 2020, l’Amer­i­can Film Insti­tute (AFI) lui remet­tra une autre stat­uette lors de sa 48e céré­monie à Los Ange­les.

Récip­i­endaire d’un Oscar pour sa presta­tion dans Mary Pop­pins (elle était en lice avec Audrey Hep­burn, qui avait « repris » le rôle d’Eliza Doolit­tle dans My fair lady, rôle qu’elle avait créé sur les planch­es), sa car­rière, loin de se lim­iter à des héroïnes dans des films siru­peux, lui per­mit d’explorer divers­es facettes de son tal­ent, tour­nant avec, entre autres, Hitch­cock (Torn Cur­tain), Robert Wise (Star!) et son mari Blake Edwards (Dar­ling Lili, S.O.B ou l’ex­tra­or­di­naire Victor/Victoria qui con­nut une adap­ta­tion à Broad­way). Plus récem­ment, elle prê­ta sa voix à la reine Lil­lian dans Shrek 2 et les suiv­ants. Julie Andrews a égale­ment reçu de mul­ti­ples récom­pens­es tout au long de sa car­rière, sa con­tri­bu­tion pour le ciné­ma et le musi­cal étant par­ti­c­ulière­ment riche.

Kath­leen Kennedy, à la tête de l’AFI, indique que « le tal­ent de Julie Andrews, qua­si par­faite en tout, a tra­ver­sé les épo­ques, séduisant de mul­ti­ples généra­tions (…) et prou­vant si besoin le pou­voir de nous rassem­bler dans une époque où nous en avons cru­elle­ment besoin ».

Si la comé­di­enne ne chante plus depuis longtemps, elle n’en a pas pour autant stop­pé sa car­rière, appa­rais­sant dans la série Net­flix Bridger­ton. Et pour en savoir plus sur cette immense artiste, n’oubliez pas de lire ses mémoires, tout du moins la pre­mière par­tie parue en 2008 : Home: A Mem­oir of My Ear­ly Years (éd. Hype­r­i­on). Good news : la suite, Home Work: A mem­oir of My Hol­ly­wood Years, est annon­cée pour le 15 octo­bre !