Rose & Rose

0
164

Musique : Alvaro Bel­lo, Livret Valérie Alane, Direc­tion musi­cale Didi­er Gro­js­man, Mise en scène Jean-Michel Fournereau, Choré­gra­phie Ibrahi­ma Sis­soko, Scéno­gra­phie Jus­tine Bougerol, Vidéo Émi­lie Phuong, Cos­tumes Isabelle Pasquier

Avec 36 jeunes inter­prètes du Créa d’Aulnay-sous-Bois

Pour sa 69è créa­tion, le CRÉA d’Aulnay-sous-Bois, struc­ture unique en France de créa­tion vocale et d’é­d­u­ca­tion artis­tique abor­de de manière ludique et décalée, un sujet sen­si­ble : le har­cèle­ment à l’é­cole. Nos 40 jeunes chanteurs âgés de 11 à 17 ans seront sur les planch­es de l’Opéra de Paris, amphithéâtre Bastille du 21 au 28 jan­vi­er dans  » Rose & Rose « .

ROSE & ROSE
Pour Rose, l’enfer c’est le col­lège. Ses cama­rades l’insultent, la ridi­culisent, la mal­trait­ent, la font chanter. Elle n’arrive à en par­ler à per­son­ne. Un soir, où comme à son habi­tude elle des­sine pour se défouler, son « auto­por­trait en colère » s’anime et prend vie tout à coup. Ain­si naît Doble Rose, son dou­ble, sa con­fi­dente, son boucli­er. C’est Doble Rose qui ira au col­lège désor­mais et « pren­dra les coups ». Jusqu’où ira-t-elle ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=lFfR41Gey5Q[/youtube]

LE CRÉA D’AULNAY-SOUS-BOIS
Le CRÉA, cen­tre de créa­tion vocale et scénique d’Aulnay-sous-Bois, est un lieu unique en France d’éducation artis­tique et de créa­tions vocales et scéniques de haut niveau acces­si­ble à tous. Dirigé par Didi­er Gro­js­man et Chris­t­ian Eymery, par­rainé par NATALIE DESSAY, le CRÉA offre la pos­si­bil­ité à des mil­liers d’enfants et d’adultes de pra­ti­quer le chant et les arts de la scène sans sélec­tion ni audi­tion. L’art lyrique, dis­pen­sé par des pro­fes­sion­nels dans le plaisir et l’exigence devient pré­texte à une édu­ca­tion glob­ale val­orisant l’écoute, le respect, la con­cen­tra­tion, le partage. Autant de valeurs qui font la réus­site des pro­jets de créa­tions, d’actions cul­turelles et de for­ma­tions dévelopés au quo­ti­di­en depuis bien­tôt 30 ans.

La pra­tique artis­tique, un droit pour tous
Le pro­jet du CRÉA a pour voca­tion de for­mer des citoyens cul­tivés ouverts sur le monde, aux oreilles intel­li­gentes et à l’oeil cri­tique. Au CRÉA, la pra­tique artis­tique et cul­turelle est opposée à l’uniformisation des indi­vidus en favorisant l’épanouissement de cha­cun et le respect mutuel.

Un pole de ressource en matière d’éducation artis­tique et de réal­i­sa­tions scéniques
La mise au point de méth­odes péd­a­gogiques inno­vantes et la créa­tion chaque année d’un réper­toire d’œuvres lyriques ont con­duit la struc­ture à devenir un référent incon­tourn­able auprès de grandes insti­tu­tions comme l’Éducation nationale. Le CRÉA pro­pose égale­ment des plans de for­ma­tions annuels et éla­bore des out­ils péd­a­gogiques per­me­t­tant d’enrichir et de diver­si­fi­er les pra­tiques de l’ensemble de la chaîne éduca­tive, pro­fes­sion­nels de l’enfance, (crèch­es, écoles pri­maires, col­lèges), pro­fes­sion­nels du spec­ta­cle (opéras, asso­ci­a­tions, théâtres…). Par ailleurs, de nom­breuses struc­tures cul­turelles (con­ser­va­toires, écoles de musique, chœurs, maîtris­es, asso­ci­a­tions) sol­lici­tent le sou­tien ou l’expertise du CRÉA pour la réal­i­sa­tion de leurs pro­jets.

Un référent en matière de créa­tions d’opéras et de spec­ta­cles musi­caux
Chaque année, le CRÉA invite com­pos­i­teurs libret­tistes, met­teurs en scène et choré­graphes à s’engager dans de nou­velles aven­tures. Le CRÉA est à l’origine de 69 créa­tions (dont 24 com­man­des d’opéras). Elles ont été créées pour l’essentiel sur la scène du théâtre Jacques Prévert puis pro­gram­mées sur les scènes de nom­breux opéras et théâtres en France. Ces œuvres sont égale­ment repris­es dans de nou­velles pro­duc­tions en province.

NATALIE DESSAY MARRAINE DU CRÉA
« C’est dans son approche com­plète du chant dra­ma­tique et acces­si­ble à tous les enfants, que le CRÉA est unique. Depuis plus de trente ans cette struc­ture atyp­ique con­tribue au renou­veau du réper­toire lyrique par des enfants à tra­vers une démarche encadrée par des pro­fes­sion­nels. Com­ment pour­rais-je ne pas apporter mon sou­tien au CRÉA qui défend ardem­ment l’accès à l’art lyrique et forme ain­si le pub­lic de demain ».