Et les nommé-e‑s sont…

0
658

Cette année, mal­gré la fer­me­ture douloureuse­ment per­sis­tante des théâtres et l’ar­rêt com­plet de l’ac­tiv­ité du spec­ta­cle vivant depuis mi-mars, la 32e Nuit des Molières est finale­ment main­tenue.

Ini­tiale­ment prévue le 11 mai, la céré­monie a été repro­gram­mée le 23 juin, tou­jours au Châtelet. « C’est un moyen de fêter le théâtre. Je voulais livr­er ce mes­sage d’e­spoir alors qu’on n’a pour le moment aucune cer­ti­tude », déclare Jean-Marc Dumon­tet, prési­dent du con­seil d’ad­min­is­tra­tion des Molières. La par­tic­i­pa­tion d’un éventuel pub­lic – restreint, choisi – sera évidem­ment soumise aux con­traintes san­i­taires qui pré­vau­dront alors.

Si la caté­gorie « spec­ta­cle musi­cal » a injuste­ment écarté Fun­ny Girl et Une femme se déplace, elle offre un choix de nom­més aux for­mats très dif­férents. Jean Louis XIV, de Nico­las Lum­br­eras, une comédie boule­var­do-musica­lo-roy­al­iste, par­o­die en chan­sons la vie du Roi-Soleil. De l’autre côté du spec­tre, on trou­ve Hen, de Johan­ny Bert, une créa­tion plus con­ceptuelle, musi­cale et mar­i­on­net­tique des­tinée à un pub­lic adulte. Frou-Frou les Bains, de Patrick Haudecœur, hom­mage à l’opérette du début du XXe siè­cle dont nous avions aimé l’e­sprit de légèreté, con­court à nou­veau, après avoir reçu la stat­uette en 2002 – il nous sem­blait pour­tant qu’un spec­ta­cle déjà lau­réat ne pou­vait être à nou­veau éli­gi­ble… Enfin, clô­ture la liste : Est-ce que j’ai une gueule d’Ar­let­ty ?, d’Éric Bru et Élodie Menant, un spec­ta­cle plus intimiste, pour lequel nous avions eu un coup de cœur ; d’ailleurs, Céline Espérin est nom­mée dans la caté­gorie « meilleure comé­di­enne dans un sec­ond rôle » et Élodie Ménant (qui incar­ne Arlet­ty) dans celle de la « meilleure révéla­tion fémi­nine ».

La musique est égale­ment présente dans la caté­gorie « jeune pub­lic ». De Pinoc­chio, le con­te musi­cal, d’É­ly Grimal­di et Igor de Chail­lé, nous avions appré­cié l’én­ergie des artistes sur scène. Et avec Le Tour du monde en 80 jours, on peut tou­jours compter sur le solide méti­er et la joie de vivre, même en con­fine­ment, de Ludovic-Alexan­dre Vidal et Julien Salvia, qui pour­raient enfin être récom­pen­sés après avoir déjà été nom­més trois fois : en 2016 pour La Petite Fille aux allumettes et Raiponce et le Prince aven­turi­er ; et en 2019 pour Les Aven­tures de Tom Sawyer.

Plus qu’une remise de prix, espérons que ce ren­dez-vous annonce la reprise des spec­ta­cles, la réou­ver­ture des théâtre et autres lieux de cul­ture, et les retrou­vailles entre pub­lic et artistes, tech­ni­cien-ne‑s, attaché-e‑s de presse, dif­fuseurs, pro­duc­teurs…

La soirée sera retrans­mise sur France 2 à 21 h. Tous les ren­seigne­ments sur le site des Molières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici