Quand on parle du loup

0
1083

Le Grand Point-Virgule – 8 bis, rue de l'Arrivée, 75015 Paris.
Du 20 janvier au 6 février 2022.
Renseignements et réservations sur le site du Grand Point-Virgule.

Pour se venger du Loup qui a dévoré sa grand-mère, le Petit Chap­er­on rouge cherche de l’aide auprès de ses amis de la forêt. Mais dans ce monde de plus en plus égoïste, dif­fi­cile d’obtenir un peu d’attention. Blanche-Neige, Cen­drillon, Raiponce, Mâlé­fique et la Petite Sirène sont bien trop occupées à lut­ter con­tre les idées pré­conçues et les clichés qui leur col­lent à la peau. Seule la Reine des Neiges sem­ble sen­si­ble à sa cause. Ensem­ble, elles font une décou­verte sur­prenante qui va tout bous­culer. C’est le début d’une nou­velle aven­ture qui les emmène dans un univers déton­nant de pail­lettes et de débauche…

En véri­ta­ble meneuse de revue, le Petit Chap­er­on rouge vous entraîne dans les couliss­es de vos con­tes préférés. Sans fil­tre, princes, princess­es, sor­cières et autres chats se libèrent du rôle qu’on a voulu leur don­ner. Le Petit Chap­er­on rouge retrou­vera-t-elle le Loup pour venger Mère-grand ?

Et vous ? Êtes-vous prêts à faire tomber les masques, et à rompre avec les stéréo­types ? Réponse avec la dernière créa­tion des Caramels fous, dans un genre totale­ment inédit, écrite et mise en scène par Stéphan Druet (Molière 2018 du meilleur spec­ta­cle musi­cal). Un spec­ta­cle au cœur des sujets d’actualité, traité avec engage­ment, légèreté et humour : telle est la mar­que de fab­rique des Caramels fous depuis 40 ans.

Notre avis : Voilà trois ans que la troupe ama­teur des Caramels fous attendait de pou­voir remon­ter sur scène. Hasard du cal­en­dri­er, la créa­tion de ce nou­v­el opus cor­re­spond aux 40 ans de ce col­lec­tif pas comme les autres. Sur­gis­sent alors les sou­venirs de tous les spec­ta­cles, plus déli­rants les uns que les autres, les rires, mais aus­si des larmes en pen­sant à ceux qui ne sont plus. Quoi qu’il en soit, c’est bien une nou­velle pochade alerte et gen­ti­ment irrévéren­cieuse que nous offrent ces Caramels, que l’on a spon­tané­ment envie de remerci­er encore et encore pour leur engage­ment, leur impli­ca­tion dans un pro­jet fab­riqué en dehors des heures de tra­vail des uns et des autres.

Pour l’heure il est donc ques­tion du Chap­er­on rouge en rogne con­tre le Loup qui a dévoré sa mère-grand et cherche par tous les moyens à le retrou­ver et se venger. Occa­sion pour elle de ren­con­tr­er divers per­son­nages des con­tes de fée, ripolinés pour l’occasion à la sauce caramel. Cen­drillon devient Gan­glion, de bot­té le Chat devient crot­té… Toute une galerie folle où tout.e un.e chacun.e s’interroge sur l’aide à apporter à ce Chap­er­on dans une détresse toute mesurée. L’occasion surtout pour des solos nar­cis­siques qui égratig­nent les héroïnes et héros bien con­nus. Les princes, qu’ils soient char­mants ou por­tant une barbe bleue, étant priés de rel­a­tivis­er leur rôle : sans eux, les princess­es s’en sor­tent fort bien. L’intrigue s’égare un peu avant de repren­dre de la vigueur dans le dernier tiers du spec­ta­cle. Oui le Chap­er­on rouge va retrou­ver le Loup, mais où et a‑t-il dévoré la grand-mère ? Il vous fau­dra assis­ter au spec­ta­cle pour le savoir. Les rires en cas­cade sec­ouent le pub­lic à inter­valles réguliers grâce à une troupe bien décidée à dérid­er le plus grincheux des spec­ta­teurs. Bien enten­du le principe de la goguette reste d’actualité : pren­dre une chan­son, con­serv­er l’enveloppe musi­cale et chang­er les paroles. Le théâtre musi­cal est cité à plusieurs repris­es à tra­vers des extraits de Sweet Char­i­ty, Kiss of the Spi­der Woman, The Sound of Music… et chaque spec­ta­teur de s’amuser à recon­naître l’air util­isé afin d’apprécier com­ment il a été détourné. Salu­ons donc toute l’équipe, qu’elle soit sur scène ou œuvre dans la coulisse, pour ces spec­ta­cles débor­dants de couleurs et de joie. Nous ne pou­vons que vous con­seiller d’aller vous promen­er dans ce bois enchanté.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici